Pronostic Coupe du Monde 2018 – Groupe F

Notez ce pronostic: 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
72,00 %
Loading...
Groupe F
Inscription Betclic

Nous connaissons depuis le 1er décembre 2017 la répartition des 32 équipes à travers les 8 groupes de la Coupe du Monde 2018. La Russie, pays organisateur, a été placée dans le Groupe A. Le favori brésilien a pour sa part hérité du Groupe E. Enfin, notre chère Équipe de France devra sortir du Groupe C pour tenter de décrocher une 2ème étoile à son palmarès.

Pour les plus curieux, filez vite découvrir nos analyses sur les autres groupes :

Aujourd’hui nous allons vous parler d’un groupe qui va monopoliser beaucoup d’attention : le groupe F. Et pour cause, c’est dans celui-ci qu’a été placé l’Allemagne, champion en titre, aux côtés de la Suède, du Mexique et de la Corée du Sud.

Oserez-vous parier sur le Mondial 2018 et sur ce groupe F ?

Notre pronostic sur le Groupe F de la Coupe du Monde 2018

  1. Allemagne
  2. Mexique
  3. Suède
  4. Corée du Sud

Pariez sur les matchs du Groupe F

L’analyse du Groupe F de la Coupe du Monde

1) L’Allemagne, un pari facile !

Les bookmakers sont unanimes : l’Allemagne fait partie des favoris pour ce Mondial en Russie. Toujours présente lors des grandes compétitions, elle a l’expérience et le talent nécessaire pour se sortir d’un groupe plutôt abordable.

Présent sur le banc depuis 2006, Joachim Löw a eu des problèmes de riche pour établir sa liste des 23. Et pour cause, il y a bien plus que 23 joueurs allemands de qualité. Au poste de gardien, Bernd Leno a été sacrifié au profit de Kevin Trapp (derrière les tauliers Manuel Neuer et Marc-André ter Stegen). Les prometteurs Jonathan Tah (Leverkusen) et Nils Petersen (Fribourg) ne font pas non plus partie des sélectionnés. Mais l’absence la plus remarquée côté allemand est celle de Leroy Sané. L’ailier de Manchester City, auteur de 10 buts et 15 passes décisives cette saison en Premier League, paye ses performances en demi-teinte avec la Mannschaft.

Malgré la non-sélection du citizen, l’équipe allemande a fière allure avec des joueurs de très haut niveau comme Toni Kroos, Mats Hummels, Sami Khedira, Thomas Müller…

Allemagne

L’Allemagne est une habituée des Coupes du Monde. Elle en a disputé 19 sur 21. Les joueurs changent mais les résultats restent. Les allemands ont remporté 4 fois le mondial, record en la matière. Quand elle ne soulève pas le trophée, la Mannschaft reste tout de même compétitive. Pour preuve son bilan :

  • Une fois éliminée au second tour (1978)
  • Une fois sortie en huitièmes de finale (1938)
  • Trois quarts de finale ((1962, 1994, 1998)
  • Quatre demi-finale (1934, 1970, 2006, 2010)
  • Deux fois finaliste (1966, 2002)
  • Quatre victoires (1954, 1974, 1990, 2014)

Avec une telle expérience des grands rendez-vous et un tel effectif, l’Allemagne devrait assez facilement finir en tête du Groupe F.

2) Misez sur le Mexique, un sérieux outsider de ce groupe F

Derrière l’Allemagne qui semble intouchable, la lutte pour la deuxième place devrait se joueur entre le Mexique et la Suède. Notre équipe voit les mexicains accompagner la Mannschaft en huitièmes de finale. L’expérience de la Verde (16 participations en 21 Coupes du Monde) devrait peser dans la balance face aux suédois prometteurs mais inexpérimentés au haut niveau.

Double quart de finaliste dans les éditions de 1970 et 1986 qu’il a organisé, le Mexique a néanmoins cette fâcheuse habitude de se faire éliminer en huitièmes de finale. Les mexicains se sont fait sortir à ce stade de la compétition lors des 6 dernières Coupes du Monde ! Cette malédiction a même son propre nom au pays : « la maldición del quinto partido », soit la malédiction du cinquième match (qui correspond au quart de finale).

Ce n’est pas cette année que le phénomène risque de s’arrêter, car si le Mexique arrive à sortir deuxième des poules, il devra affronter le Brésil en huitièmes de finale…

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Les hommes de Juan Carlos Osorio doivent déjà se défaire de la Suède et de la Corée du Sud pour accompagner l’Allemagne en huitièmes de finale.

Pour cela le sélectionneur pourra compter sur des joueurs expérimentés dans ses rangs parmi lesquels Guillermo Ochoa, Raphael Marquez, Jonathan (et Giovani) Dos Santos, Carlos Vela, Javier « Chicharito » Hernandez… Les adversaires du Mexique devront également garder un œil sur le prometteur ailier du PSV Eindhoven Hirving Lozano, auteur de 17 buts et 8 passes décisives en championnat cette saison à seulement 22 ans.

Mexique

L’expérience des tournois internationaux devrait permettre à la sélection du Mexique de terminer à la deuxième place du Groupe F et d’accompagner l’Allemagne en huitièmes de finale.

3) La Suède encore trop tendre

Le principal adversaire du Mexique dans ce Groupe F (hormis l’Allemagne) sera la Suède. Non-qualifiée en 2010 et en 2014, elle a terminée deuxième de son groupe de qualification où figurait notamment l’Équipe de France. Grâce à une meilleure différence de buts, elle a rétrogradé les Pays-Bas à une troisième place qui n’est pas qualificative. De leur côté, les suédois ont eu fort à faire lors des barrages en affrontant l’Italie. Vainqueurs 1 à 0 à l’aller, ils ont bien tenu au match retour pour finalement se qualifier après un score nul et vierge.

Libérée du joug de son ancienne star Zlatan Ibrahimovic, la sélection suédoise dispose aujourd’hui de joueurs de talent comme Forsberg, Durmaz, Lindelöf… qui évoluent dans des championnats européens majeurs.

Suède

Si elle semble plus douée belle au pied que le Mexique, l’équipe de Suède risque de payer son inexpérience des grands rendez-vous. Leur bonne volonté devrait juste les amener à la troisième place de ce Groupe F.

4) La Corée du Sud a perdu sa splendeur

Depuis 1970, la Corée du Sud n’a manqué aucune Coupe du Monde. Mieux encore, elle a décroché une demi-finale en 2002 lors de l’édition qu’elle a co-organisée avec le Japon. Depuis ? Pas grand chose ou presque. Les coréens ont connu les huitièmes de finale en 2010 mais n’ont pu se sortir des poules en 2006 et 2014.

Le sélectionneur pour compter sur ses joueurs majeurs pour essayer de faire mieux que de la figuration dans ce Groupe F : Son Heung-Min (Tottenham), Ki Sung-Yueng (Swansea) ou encore le vétéran Lee Keun-Ho (Gangwon FC).

Corée du sud

La qualification de la Corée du Sud a été compliquée. Deuxième de son groupe de qualifications (4 victoires / 3 nuls / 3 défaites), la sélection coréenne a terminé à 7 points du premier : l’Iran. Elle a fini avec 15 points au compteur, soit tout juste 2 points de plus que la Syrie et l’Ouzbékistan et 3 de plus que la Chine. La qualification s’est jouée à peu de choses.

Son bilan des derniers mois est mauvais : 3 défaites (contre la Corée du Nord, la Pologne et la Bosnie), un nul contre la Bolivie et un succès contre le Honduras. Cela ne laisse pas présager de bonnes choses pour cette Coupe du Monde en Russie. La Corée du Sud devrait terminer quatrième de ce Groupe F.

Et vous ? Partagez-vous cette analyse ?

Qui voyez-vous se qualifier pour les huitièmes de finale ? 

S’inscrire sur PMU pour parier sur le Groupe F

Inscription Unibet
Maxime David234 Articles

Tel Obélix, je suis tombé dans le monde du foot étant petit. Mon club de cœur est et restera le FC Nantes. Quand je ne rédige pas pour Wallabet, je fais enrager mes adversaires sur FIFA avec douceur et légèreté.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.