Les loteries en France

C’est en des temps anciens que les premières traces de loteries sont apparues : dans le Coran premièrement, il est mentionné une tombola romaine mettant en jeu pas moins de 1000 billets par jour. Celle-ci y est d’ailleurs fortement critiquée. Mais l’ont peut remonter encore plus loin, puisque des billets d’une loterie ressemblant à s’y méprendre à notre Keno actuel et remontant à la Dynastie Han en Chine ont été découvert. Au jour d’aujourd’hui, les premières traces de jeux de hasard remontent donc entre 205 et 187 avant J.C…

C’est beaucoup plus tard que celle-ci s’est démocratisée en Europe, puisque l’ont ne remonte qu’à 1441, en Belgique pour y retrouver les premiers vestiges européens de jeux de loterie, dans la ville de Bruges. Les jeux de hasard et d’argent sont donc « vieux comme le monde » et il parait tout à fait normal que cette activité soit plus que présente dans notre société actuelle, et attire toujours plus de monde, à l’aide d’arguments de poids.

Principe général des jeux de loterie :

Les jeux de hasard et de loterie sont basés sur un principe très simple : les statistiques. Chaque participant au tirage s’acquitte d’une petite somme afin de tenter sa chance, et choisi un nombre donné de numéros. C’est donc l’ensemble des mises qui formera la cagnotte, et sera réparti entre les joueurs gagnants. Enfin, on tire au hasard autant de numéros que les joueurs pouvaient en choisir, ce qui forme le résultat du tirage. Et c’est là qu’entre en jeu la clé de voute de la loterie : les statistiques.

En effet pour remporter un gain, il faut que les numéros choisis lors de la mise correspondent aux numéros gagnants du tirage, et c’est loin d’être aussi facile que l’ont imagine ! Il est donc intéressant de noter que déjà avant J.C, nos ancêtres maîtrisaient parfaitement les chiffres, et que nous reproduisons encore aujourd’hui un principe vieux comme le monde.

Les loteries françaises jusqu’à aujourd’hui :

En France, la première vraie tentative de loterie s’appelait la Loterie de l’École militaire, et avait vu le jour en 1754, d’après une idée de Jeanne-Antoinette Poisson, Marquise de Pompadour afin de financer des établissements militaires. Celle-ci permettra d’ailleurs de financer le Champ-de-Mars, et surtout l’École militaire dans laquelle Napoléon Bonaparte ferait ses études quelques années après. Bien sûr déjà à l’époque, le principe de la loterie ne faisait pas l’unanimité, et certains philosophes la critiquaient vivement.

Quelques années plus tard, en 1776, cette loterie nationale sera renommée Loterie Royal de France, dont l’État s’attribuera le monopole et récupérera jusqu’à 7% des gains, de quoi attiser les foules alors que la révolution était en marche.. C’est finalement en 1933 que le véritable ancêtre de nos loteries actuelles verra le jour : La Loterie nationale française. Finalement c’est en 1976 que la première version du loto verra le jour, organisé par la Française des jeux (également propriétaire du site Parions Sport en Ligne), descendante de la Loterie nationale française.

Aujourd’hui les loteries proposées aux joueurs français sont plus nombreuses, puisqu’elles sont au nombre de trois. Bien entendu ont retrouve tout d’abord le loto, qui met en jeu un minimum de 2 millions d’euros par tirages. Les combinaisons sont composées de 5 nombres allant de 1 à 49, et d’un « numéro chance » allant de 1 à 10. Chaque combinaison équivaut à une chance sur dix-neuf millions de remporter le gros lot, ce qui donne une moyenne d’environ 16% de grilles gagnantes. Le loto propose trois tirages chaque semaine, les lundis, mercredis et samedis.

En savoir plus sur le Loto :

Pour découvrir plus en profondeur l’historique de cette loterie voici quelques liens pour vous orientez :

En savoir plus sur le Keno :

La deuxième loterie nationale est celle du Keno. Basé sur des statistiques plus intéressantes pour les joueurs, celui-ci propose des cagnottes moins élevées, mais 2 tirages chaque jour ! les joueurs de Keno peuvent cocher de 2 à 10 numéros allant de 1 à 70 sur leur grille, et peuvent en fonction de leur mise de départ gagner jusqu’à 100 000€ par ans à vie ! Cette deuxième loterie étant plus complexe à comprendre, et mettant en jeu des gains moins importants, elle regroupe un nombre plus restreint de joueurs dits « récurrents ».

Si vous souhaitez vous renseignez d’avantage sur le Keno et notammen sa nouvelle formule du « gagnant à vie », renseignez-vous directement sur la page complète de la FDJ.fr ici

En savoir plus sur l’Euromillion :

Enfin, la loterie préférée des Français n’est pas nationale, bien qu’à l’initiative de la Française des jeux. L’Euromillions est une loterie européenne regroupant onze pays, et mettant donc en jeu des cagnottes bien plus importantes. Dans cette troisième loterie, les joueurs doivent choisir un total de sept numéros sur leurs grilles : 5 nombres au choix allant de 1 à 50, et deux étoiles allant de 1 à 11. Évidemment qui dit gains plus élevés dit également probabilités plus faibles ! En effet chaque combinaison n’offre qu’une chance sur cent seize millions de remporter le jackpot… Deux tirages de cette loterie sont proposés chaque semaine : les mardis et vendredis.

L’Euromillions est une loterie collaborative européenne, les règles peuvent changer d’un pays à l’autre, voici quelques liens pour y voir plus clair :