Pronostic Coupe du Monde 2018 – Groupe C

Groupe C
Inscription Parions Sport

Nous connaissons depuis le 1er décembre 2017 la répartition des 32 équipes à travers les 8 groupes de la Coupe du Monde 2018. La Russie, pays organisateur, a été placée dans le Groupe A. Le favori brésilien a pour sa part hérité du Groupe E. Enfin, l’Allemagne, tenant du titre, devra sortir du Groupe F pour tenter de décrocher une 5ème étoile à son palmarès.

Pour les plus curieux, filez vite découvrir nos analyses sur les autres groupes :

Aujourd’hui nous allons vous parler d’un groupe qui va monopoliser l’attention de beaucoup de français : le groupe C. Et pour cause, c’est dans celui-ci qu’a été placée l’Équipe de France, aux côtés de l’Australie, du Pérou, et du Danemark.

Oserez-vous parier sur le Mondial 2018 et sur le groupe des Bleus ?

Notre pronostic sur le Groupe C de la Coupe du Monde 2018

  1. France
  2. Pérou
  3. Danemark
  4. Australie

Pariez sur les matchs du Groupe C

L’analyse du Groupe C de la Coupe du Monde

1) L’Équipe de France, un pari facile !

Les bookmakers sont unanimes : l’Équipe de France fait partie des favoris pour ce Mondial en Russie. Après une désastreuse Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, les bleus se sont petit à petit reconstruits pour aujourd’hui prétendre objectivement au titre final.

Si le Mondial 2014 a laissé un goût d’inachevé dans la bouche des français, c’est surtout lors de l’Euro 2016  que la déception fut grande. Dix ans après avoir été finaliste de la Coupe du Monde en Allemagne, la France organisait chez elle « son » Euro. La fin aurait pu être belle mais l’histoire se répéta pour les français battus de nouveau en finale.

Adulé à Madrid (et plus précisément à l’Atlético), Antoine Griezmann a démontré lors de ce tournoi que c’était désormais lui le leader d’attaque des tricolores. Le natif de Mâcon a inscrit 6 buts et a été élu meilleur joueur du tournoi par l’UEFA.

france

Didier Deschamps sait qu’il pourra compter sur lui pour animer l’attaque des bleus. À ses côtés le sélectionneur n’a que l’embarras du choix. Il peut titulariser le contesté mais toujours efficace Olivier Giroud en tant que pivot et renard des surfaces, ou bien faire le choix de la vitesse, de la fougue, et de la percussion avec de jeunes talents comme Mbappé ou Dembélé.

Le coach des bleus aura également des problèmes de riches au milieu de terrain où Kanté, Pogba, Matuidi et Tolisso sortent des prestations de haut niveau à chaque rencontre ou presque.

L’expérimenté capitaine Hugo Lloris pourra compter sur Umtiti et Varane pour solidifier la défense française. Les latéraux que sont Mendy, Sidibé, Pavard et Hernandez ont de leur côté rassuré lors des rencontres amicales.

Vous l’aurez compris, la France comporte une des plus belles équipes de cette Coupe du Monde 2018 sur le papier. Les résultats des bleus corroborent cette étiquette de favori de la compétition. Depuis sa finale perdue contre le Portugal il y a deux ans, les bleus ont remporté 14 victoires pour seulement 3 nuls et autant de défaites.

Hormis un éventuel excès de confiance (que l’Équipe de France a déjà connu 2002), on ne voit pas bien ce qui pourrait venir contrarier les plans des bleus dans ce Groupe C. Les 3 autres nations sont clairement d’un niveau inférieur au leur, et s’ils disputent leurs rencontres avec sérieux, ils devraient assez finalement terminer à la première place de la poule.

2) Misez sur le Pérou, un sérieux outsider de ce groupe C

Derrière la France qui semble intouchable, la lutte sera rude pour les 3 autres équipes. Aucune ne fait figure de favori et le second qualifié devra batailler pour accompagner les bleus en huitièmes de finale de la Coupe du Monde en Russie.

L’équipe qui décrochera son billet pour le tour suivant devrait être le Pérou. Si l’on ne verra ni Arturo Vidal ni Alexis Sanchez au mondial, c’est du au beau parcours des péruviens lors des qualifications de la Zone Amsud pour la Coupe du Monde. Ces derniers ont terminé à la 5ème place, derrière le Brésil, l’Uruguay, l’Argentine et la Colombie (et donc devant le Chili 6ème). Parmi leurs rencontres références on peut citer les 2 matchs nuls décrochés face à l’Argentine (0-0 et 2-2), celui face à la Colombie en octobre ou encore la victoire 2 – 1 face à l’Uruguay.

Perou

Le Pérou dispose d’une équipe solidaire et en confiance. Pour preuve, il reste sur 14 matchs sans défaite. Son dernier revers date de novembre 2016 face au Brésil (0 – 2).

Barragiste heureux face à la Nouvelle-Zélande (0-0 puis 2-0), la sélection péruvienne a été marquée par les rebondissements dans l’ « affaire Paolo Guerrero ». L’ancien joueur du Bayern Munich, aujourd’hui à Flamengo, avait été suspendu pour dopage par la FIFA. Saisi, le Tribunal fédéral Suisse a infirmé cette sanction à la grande joie du sélectionneur Ricardo Gareca qui pourra compter sur sa star lors de cette Coupe du Monde 2018. L’expérimenté buteur devrait porter les siens vers une qualification pour les huitièmes de finale, ce qui serait une première pour le Pérou depuis 40 ans.

3) Le Danemark, une nation trop irrégulière !

Le principal adversaire du Pérou dans ce Groupe C (hormis la France) sera le Danemark. Cela fait maintenant 16 ans et la Coupe du Monde 2002 que les danois n’ont pas passé le premier tour du tournoi. Non-qualifiés en 2006 et 2014, les rouge et blanc sont sortis dès le premier lors du mondial sud-africain en 2010.

Les danois ont terminé deuxièmes de leur groupe de qualification 5 points derrière la Pologne. Le sélectionneur Age Hareide a pu compter sur une défense centrale talentueuse composée du prometteur Andreas Christensen et de l’expérimenté Simon Kjaer. Néanmoins, la star de cette équipe c’est bel et bien Christian Eriksen. Et le sélectionneur ne s’en cache pas : « Quand on a le ballon, on cherche Eriksen ». L’idée a porté ses fruits en qualifications  mais risque d’être un peu limitée face aux meilleurs nations mondiales.

Danemark

En 2018, le Danemark a su vaincre le Panama (1-0), et a tenu tête au Chili et à la Suède (0-0). Néanmoins la sélection danoise n’est pas régulière comme en témoigne sa défaite 3-2 face à la Jordanie en janvier.

Cette irrégularité dans les résultats risque de leur coûter leur place en huitièmes de finale

4) Le manque d’expérience devrait coûter cher aux Australiens

Alors qu’elle n’a été qualifiée qu’une seule fois pour un mondial entre 1966 et 2002 (en 1974 en RFA), la sélection australienne n’a manqué aucun tournoi depuis 16 ans. Néanmoins, les faits sont là : le football n’est clairement pas un sport majeur dans un pays dominé par le rugby, le cricket ou encore le surf.

Australie

Si la majorité des joueurs sélectionnés par Bert Van Marjwick sont inconnus au bataillon, un homme se démarque : Tim Cahill. L’ancien attaquant d’Everton âgé aujourd’hui de 38 ans compte pas moins de 105 sélections avec les socceroos. Ses 14 ans d’expérience internationale font de lui le joueur majeur de cette sélection. Néanmoins, il devrait être bien esseulé pour empêcher l’Australie de terminer à la 4ème et dernière place du Groupe C.

Et vous ? Partagez-vous cette analyse ?

Qui voyez-vous se qualifier pour les huitièmes de finale ? 

S’inscrire sur PMU pour parier sur le Groupe C

Inscription Parions Sport
Maxime David257 Articles

Tel Obélix, je suis tombé dans le monde du foot étant petit. Mon club de cœur est et restera le FC Nantes. Quand je ne rédige pas pour Wallabet, je fais enrager mes adversaires sur FIFA avec douceur et légèreté.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscris-toi pour gagner tes prochains paris sportifs !

Le contenu de nos emails devrait te plaire : paris gratuits, promotions exceptionnelles et conseils du #TeamWallabet pour réussir tes paris sportifs. On te dévoile toutes nos techniques pour que tu puisses parier en ligne l'esprit tranquille !

Ces informations ne sont jamais partagées à un tiers.