Pronostic Coupe du Monde 2018 – Groupe G

Notez ce pronostic: 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
100,00 %
Loading...
Groupe G
Inscription Betclic

Nous connaissons depuis le 1er décembre 2017 la répartition des 32 équipes à travers les 8 groupes de la Coupe du Monde 2018.

La Russie, pays organisateur, a été placée dans le Groupe A. Le favori brésilien a pour sa part hérité du Groupe E. Enfin, l’Allemagne, tenant du titre, devra sortir du Groupe F pour tenter de décrocher une 5ème étoile à son palmarès.

Pour les plus curieux, filez vite découvrir nos analyses sur les autres groupes :

Aujourd’hui nous allons vous parler du Groupe G qui comporte la Belgique, l’Angleterre, la Tunisie et le Panama. Qui seront les deux équipes qui se qualifieront pour les huitièmes de finale ? Analyse et pronostic.

Oserez-vous parier sur le Mondial 2018 et sur le groupe de nos amis belges ?

Notre pronostic sur le Groupe G de la Coupe du Monde 2018

  1. Belgique
  2. Angleterre
  3. Tunisie
  4. Panama

Pariez sur les matchs du Groupe G

L’analyse du Groupe G de la Coupe du Monde

1) Parier sur la Belgique, un pari (assez) facile !

Toujours annoncée, jamais gagnante. C’est un peu comme cela que l’on pourrait résumer la sélection belge.

Alors qu’elle ne s’est pas qualifiée pour les Coupes du Monde 2006 et 2010, la Belgique était attendue au tournant lors du mondial 2014. Et pour cause, les diables rouges étaient portés par une jeune génération dorée composée de Hazard, De Bruyne, Courtois, Carrasco… Vainqueurs de leur groupe avec 9 points à base de courtes victoires (2-1 puis deux fois 1-0), ils sont venus à bout des États-Unis en huitièmes de finale (2-1 après prolongation) pour finalement se faire éliminer en quarts de finale par l’Argentine (1-0).

Forte de cette expérience internationale, la Belgique réalise le court trajet qui la sépare de la France à l’été 2016 avec une étiquette de sérieux outsider. Sortis de leur poule en deuxième place derrière l’Italie, les belges éliminent assez facilement la Hongrie en huitièmes (4-0) mais comme à la Coupe du Monde 2014 se font sortir en quarts (3-1 contre le Pays de Galles).

L’objectif de Roberto Martinez est clair : dépasser, enfin, les quarts de finale d’une grande compétition. Le technicien espagnol a fait un choix fort dans sa liste des 23 en mettant de côté Radja Nainggolan, le sulfureux milieu de terrain de l’AS Roma. Jordan Lukaku, Christian Benteke, Divock Origi et Kevin Mirallas sont les autres grands absents de cette liste.

Les joueurs qui sont quant à eux sélectionnés pour ce mondial évoluent tous ou presque dans de grands clubs européens et ont l’expérience du haut niveau. Voici l’équipe que devrait aligner le sélectionneur Roberto Martinez pour cette Coupe du Monde : Courtois – Alderweireld, Kompany, Vertonghen – Meunier, De Bruyne, Witsel, Carrasco – Mertens, Lukaku, Hazard.

Belgique

Cette formation est clairement tournée vers l’offensive. Cette volonté de produire du beau jeu a payé ses fruits lors des qualifications où la Belgique a largement dominé son groupe avec un bilan de 9 victoires pour un match nul. Les diables rouges ont égalé le record de buts en éliminatoires avec 43 buts en 10 matchs. Romelu Lukaku a largement contribué à la qualification de sa sélection puisqu’il a inscrit 11 buts dans cette phase de groupe, soit le meilleur total des équipes en course.

Invaincue depuis septembre 2016 (12 victoires / 5 nuls), la Belgique ne devrait faire qu’une bouchée de la Tunisie et du Panama. Plus expérimentée, elle devrait également prendre le dessus sur l’Angleterre ou tout du moins, faire match nul et être devant à la différence de buts.

2) Misez sur l’Angleterre, un sérieux outsider de ce groupe G

À l’image de la Belgique, l’Angleterre a tendance à décevoir lors des grands rendez-vous internationaux. Autre point commun avec les belges, les anglais buttent régulièrement au stade des quarts de finale de la Coupe du Monde : 1954, 1962, 1970, 1986, 2002 et 2006. La grande différence avec les diables rouges est que les Three Lions ont déjà remporté le trophée. C’était chez eux, en 1966.

Tristement éliminée en huitièmes de finale par l’Islande à l’Euro 2016, la sélection anglaise a une revanche à prendre. Orpheline des Lampard, Gerrard ou autres Rooney, elle se base aujourd’hui sur une nouvelle génération des plus prometteuses. Le sélectionneur Gareth Southgate peut compter sur de jeunes talents que sont Marcus Rashford, Jesse Lingard ou encore Trent Alexander-Arnold. Pour les épauler, on retrouvera Gary Cahill et John Stones en défense, ainsi que le capitaine de Liverpool au milieu de terrain : Jordan Henderson. À la pointe de son attaque, Southgate pourra compter sur LA star de son équipe : Harry Kane. Le natif de Chingford marque de plus en plus de buts en championnat avec Tottenham : 21 buts en 2014/2015, 25 buts en 2015/2016, 29 en 2016/2017, et 30 cette saison. Le buteur anglais est un redoutable finisseur, et un des principaux acteurs de la bonne série en cours des anglais : 6 victoires et 3 nuls sur leurs 9 derniers matchs.

Angleterre

L’Angleterre devrait facilement venir à bout de la Tunisie et du Panama. Elle devrait cependant butter sur la Belgique qui dispose de joueurs plus expérimentés et surtout : d’un vrai gardien.

3) La Tunisie, en tenue d’outsider

Sur le papier, la sélection tunisienne n’est pas la plus impressionnante des 32 qualifiées pour cette Coupe du Monde en Russie. Et pourtant, il faudra se méfier d’elle. Ce n’est pas innocent si elle a terminé son groupe de qualifications invaincue. Avec 4 victoires et 2 matchs nuls, la Tunisie a dominé un groupe composé de la République Démocratique du Congo, de la Libye et de la Guinée.

Avec 3 buts inscrits dans cette poule Youssef Msakni avait terminé meilleur buteur. Malheureusement, le joueur d’Al-Duhail a été touché aux ligaments croisés du genou droit en avril dernier et a du déclarer forfait pour ce mondial 2018.

Le sélectionneur Nabil Maâloud devra s’appuyer en attaque sur les remuants Sliti, Badri, Khazri ou encore Ben Youssef.

Tunisie

Si elle aura du mal à rivaliser face à la Belgique et l’Angleterre, la Tunisie devrait terminer devant le panama dans ce Groupe G. En tout cas ses 4 derniers matchs amicaux sont prometteurs : deux succès face à l’Iran et le Costa Rica, et deux matchs nuls contre la Turquie et le Portugal.

Les tunisiens ont peu de chances de voir les huitièmes de finale mais pourraient être les arbitres de l’affrontement pour la première place entre la Belgique et l’Angleterre.

4) Un petit tour et Panama

Plus connu pour être un paradis fiscal qu’une terre de football, le Panama dispute cet été la première Coupe du Monde de son histoire. Cette qualification miraculeuse s’est jouée lors de la dernière journée des qualifications, après un succès 2-1 face au Costa Rica (entaché d’un but inexistant), couplée à une défaite inattendue des États-Unis contre Trinité-et-Tobago.

Panama

Aucun joueur de la sélection panaméenne n’est présent dans les 5 championnats majeurs européens. Celle-ci dispose de joueurs peu expérimentés, peu techniques, mais très forts physiquement. Leur qualification relève d’un petit miracle quand on voit ses derniers résultats : 3 défaites (Iran, Danemark, Suisse), 2 matchs nuls (Irlande du Nord, Pays de Galles) et 1 seule victoire (Trinité-et-Tobago).

Les panaméns ont peu de chances de rivaliser face à leurs adversaires dans ce Groupe G. Même la plus modeste Tunisie devrait assez facilement les vaincre. C’est la dure loi du haut niveau pour la modeste sélection du Panama.

Et vous ? Partagez-vous cette analyse ?

Qui voyez-vous se qualifier pour les huitièmes de finale ? 

S’inscrire sur PMU pour parier sur le Groupe G

Inscription Unibet
Maxime David250 Articles

Tel Obélix, je suis tombé dans le monde du foot étant petit. Mon club de cœur est et restera le FC Nantes. Quand je ne rédige pas pour Wallabet, je fais enrager mes adversaires sur FIFA avec douceur et légèreté.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.