Wallabook (chap. 2) : Les types de paris

Notez ce pronostic: 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Aucune note
Loading...
Inscription Betclic

Wallabook

Chapitre 2 :

Les types de paris

 

Voici le second article de notre saga : Wallabook . Maintenant que vous savez comment fonctionne un pari sportif, et que vous vous êtes inscrit sur un bookmaker grâce au chapitre 1, nous allons voir quels sont les types de paris existants et les façons de combiner ces paris.

 

1 /Les différents paris sportifs

 Selon les bookmakers, on peut trouver plusieurs types de paris jouables !
En général, à coté des cotes du pari principal se trouve un « + » suivi d’un nombre (étant le nombre de paris différents), permettant d’ouvrir la liste des paris disponibles.

bouton +Exemple du bouton ‘+’ chez Unibet

Voici les principaux paris !

 « Résultat » :

C’est le pari le plus classique. Ici vous pariez sur l’équipe/individu qui va remporter la rencontre. Il y a aussi possibilité de parier sur un résultat nul si le sport le permet. Attention, dans les sports ou des prolongations sont possibles, ce type de pari exclu en général ces prolongations (sauf basket). Ce type de pari est aussi appelé 1X2 ou 1N2. 1 étant la première équipe citée, X/N le match nul (si possible) et 2 étant la deuxième équipe citée.

Exemple : Vous pariez sur la victoire de l’équipe/individu 1 pour une affiche quelconque. Au terme du match (hors prolongations !), si l’équipe/individu gagne, vous remportez des gains, sinon (nul ou victoire 2) vous perdez votre mise.

« Résultat mi-temps » :

Même principe que le « résultat » sauf que le pari est validé à la mi-temps. Il existe aussi le résultat par quart-temps, pour le basketball notamment.

Exemple : Lors d’un match de Rugby, vous pensez que l’équipe 2 mènera au score à la fin de la 1ère mi temps. Si l’équipe 2 remporte la 1ère mi-temps, mais perd le match, votre pari est tout de même gagnant. Le résultat de la seconde mi-temps n’est pas  prit en compte

« Mi temps/fin de match » :

Ici c’est un peu 2 paris en 1. Vous pariez sur le vainqueur à la mi-temps et en fin de match (hors prolongations éventuelles). Vous choisissez donc qui remporte la 1ère mi temps (ou nul) et qui remporte la rencontre (ou nul). Le score n’est pas remis à zéro au début de la seconde mi-temps.

Exemple : Pour un match de football, vous estimez que l’équipe 1 gagnera à la mi temps et que le match se terminera sur un match nul. Si le score est de 1-0 à la mi-temps et de 2-2 en fin de match, votre pari est validé.

Le pari « Plus de/Moins de » :

Ici le bookmaker vous donne un nombre d’unités, qui peuvent être un nombre de buts, de points, de sets, de jeux, … selon le sport. Vous pouvez donc parier sur un score inférieur à cette valeur (moins de) ou supérieur à cette valeur (plus de). Ce type de pari est aussi appelé Under/Over ou U/O. Lisez bien l’intitulé du pari, car il peut concerner le total de points de la partie (les deux acteurs confondus) ou concerner uniquement le total d’une seule équipe/individu.

Exemple : Sur un match de football, le type de pari Plus de/Moins de 2,5 buts est très apprécié. Si vous pariez sur moins de 2,5 buts, il
faut alors que le match se termine avec un total de buts de 0,1 ou 2 buts. Si il y a 3 buts ou plus, il fallait donc jouer plus de 2,5 buts.

« Écart » :

Un pari « écart » vous permet de parier sur l’écart du score entre les deux équipes. L’écart du score peut être un point (un but d’écart), une fourchette (1 à 5 points d’écart) ou un seuil (2 buts ou plus) . Les propositions sont différentes d’un bookmaker à l’autre.

Exemple : Pour un pari sur le basketball, vous pouvez parier sur la victoire de l’équipe 2 par 5 à 10 points d’écart. Lors d’un match de foot vous pouvez parier sur une victoire par un but d’écart ou alors par 2buts ou plus.

Le pari « Chance double » :

Ce type de pari concerne les sports ou 3 issues sont possibles (victoire 1, nul ou victoire 2). On peut miser sur 2 des 3 possibilités, ce qui diminue considérablement le risque, mais aussi les gains.

Exemple : Toujours sur une affiche de football, vous pariez sur une victoire de l’équipe 1 OU une victoire de l’équipe 2. Si le match se termine par une victoire d’une des 2 équipes, vous empochez des gains, si c’est un match nul, vous avez perdu. Vous pouvez aussi parier sur victoire équipe 1/match nul ou match nul/victoire équipe 2.

Le pari « Remboursé si » :

Ce type de pari n’est pas disponible sur tous les bookmakers. Il est utilisable seulement pour les sports à 3 issues possibles. Vous pariez sur un résultat et vous assurez le remboursement d’un second résultat. Les cotes sont plus élevés que les chances doubles (mais logiquement, la probabilité de remporter des gains l’est moins).

Exemple : Toujours sur une affiche de football, vous pariez sur le match nul, remboursé en cas de victoire de l’équipe 2. Si l’équipe 1 remporte la partie, vous perdez votre mise. Si c’est un match nul vous remportez des gains. L’équipe 2 remporte la rencontre, alors on vous rembourse votre mise.

Il  existe d’autre types de paris, je vous laisse les découvrir. On peut par exemple parier sur un buteur ou sur le score exact d’un match. On peut aussi miser sur des paris à long terme, par exemple sur le vainqueur d’une compétition (ex : on peut miser sur le fait que le RC Toulon gagne le top 14 au tout début du championnat).

2/ Les combinaisons de paris

Il faut savoir qu’il existe 3 méthodes pour  placer un  (ou plusieurs) pari(s) : le pari simple, les combinés et les systèmes !

  • Le pari simple :

C’est la façon de parier la plus classique, mais surtout la plus sure (pour les débutants je vous conseille fortement d’utiliser uniquement des paris simples). Vous placez un seul pari, si il est gagnant, vous remportez des gains, si il est incorrect, vous perdez votre mise. Rien de plus simple.

  • Parier en combiné :

Un combiné est une association de 2 paris au minimum. Les cotes ne s’ajoutent pas entre elles, elles se multiplient ! Pour empocher des gains, il faut que 100% de vos pronostics soient corrects.
C’est très attrayant car les gains peuvent être impressionnants, mais le risque est maximal. Les bookmakers proposent souvent des grilles de combinés ou vous offrent des bonus si vous pariez de cette façon. C’est leur meilleure arme pour vous faire perdre de l’argent !

Un exemple tout simple pour illustrer ces propos.

Vous décidez de combiner plusieurs résultats de football entre eux. Quand vous proposez un résultat, il y a 3 issues possibles : victoire, nul ou défaite.
Donc pour un pari un pari simple, votre probabilité de réussite est de 1/3.
Si vous combinez 2 résultats, la probabilité sera de 1/3 x 1/3 = 1/9.
Pour un combiné de 3 résultats : 1/3 x 1/3 x 1/3 = 1/27.
Pour un combiné de 3 résultats de football, vous avez théoriquement 1 chance sur 27 de l’emporter. Et cela augmente de façon exponentielle en fonction du nombre de pronostics joués.

Je vous déconseille fortement de jouer en combiné.

  • Parier sur des systèmes :

Le système est la façon de parier la plus technique (et surtout la plus difficile à expliquer). Il existe une multitude de systèmes dans les paris sportifs.
Un système est aussi un assemblage de paris. A l’inverse du pari combiné, tous les paris ne doivent pas être gagnants pour engendrer des gains (variable selon le système).

Nous allons prendre pour exemple un système simple : la Trixie

Lors d’une trixie, vous allez donner 3 pronostics différents (cotes entre parenthèses) : A(1.80) ,B (1.55) et C(2.10).
4 paris combinés vont être crées :

  • 3 doubles (AB; AC et BC)
  • 1 triple (ABC)

Vous allez donc miser 4 fois (une mise sur chaque paris), admettons 2€ sur chaque paris, ce qui fait 8€ au total.

Maintenant, 3 solutions possibles :

  • Vos 3 pronostics sont faux ou un seul est correct, vous perdez le total de vos mises (soit 8€)
  • 2 de vos pronostic sont correct, vous remportez donc les gains correspondant au double gagnant :
    – Soit AB= 2 x 1.80 x 1.55 = 5.58€
    -Soit AC = 2 x 1.80 x 2.10 = 7.56€
    -Soit BC = 2 x 1.55 x 2.10 = 6.51€

Vous constatez donc ici que même avec 2 pronostics corrects, vous ne remboursez pas le total de votre mise, mais vous limitez la casse (vous pouvez vous rembourser lorsque la moyenne des 2 cotes les plus faibles est de 2).

  • Tous vos pronostics sont correct, vous remportez donc les 4 paris !
    – Les 3 doubles : (5.58+7.56+6.51) = 19.65€
    – Le triple : (2 x 1.80 x 1.55 x 2.10) = 11.72€

Total : (19.65+11.72-8misés) = 23,37€ de profits

Il existe aussi un système plus simple et assez prudent, proche de la trixie : le 2/3.
Lors d’un 2/3,  3 doubles sont crées, mais pas le triple. Vous pouvez alors vous rembourser dès lors que la moyenne  des 2 cotes les plus faibles est au minimum de 1.74. Vous gagnerez moins en cas de 3 pronostics corrects (seulement les 3 doubles).

Il existe une multitude de systèmes, vous pouvez les retrouver dans le lexique, on peut également créer les siens. Nous essaierons d’y revenir plus tard.

Pour les débutants :

Je vous conseille fortement de vous faire la main en misant uniquement sur des paris simples (jamais plus de 5% de votre capital pour commencer).
Je vous déconseille fortement les combinés, qui sont une excellente arme des bookmakers pour vous faire perdre. Les systèmes sont aussi dangereux mais peuvent être utiles de temps en temps.

Nous clôturons ainsi le second chapitre du Wallabook !

N’hésitez pas à réagir/questionner, je me ferais un plaisir de vous répondre ou vous donner des détails.

Les autres chapitres :

1 – Paris sportifs et Bookmaker
3 – Gérer sa Bankeroll

4 – Quand et sur quoi parier

 

Inscription Unibet
Wallabet479 Articles

Article rédigé par un ancien rédacteur qui ne fait malheureusement plus partie de la Team. Pour des raisons d'optimisation, ces articles sont transférés sur un compte unique au nom de Wallabet. Nous tenons tout de même à remercier le rédacteur qui a rédigé ce billet.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.