Stade de la Route de Lorient

Stade de la route de Lorient
Inscription Parions Sport

Notre série consacrée aux enceintes de la Ligue 1 continue. Après avoir découvert les secrets du Parc des Princes, du Vélodrome, du Parc OL, et de Geoffroy-Guichard, direction la Bretagne. Notre équipe a posé ses valises à Rennes pour vous faire découvrir son antre : le Stade de la Route de Lorient. Quel est son vécu ? Quels grands matchs a-t-il accueilli ? Quels sont ses secrets ? C’est ce qu’on vous propose de découvrir dès maintenant.

Informations complémentaires
Club résident Stade Rennais Football Club
Adresse 111 rue de Lorient, 35039 Rennes
Capacité 29 778 places
Record d’affluence 29 490 spectateurs
Inauguration du stade 1912
Président François-Henry Pinault
Billeterie Acheter mes billets

Historique du stade

C’est au début du XXème siècle que commence l’histoire de ce lieu. Depuis sa création en 1901 jusqu’à l’année 1912, le Stade Rennais évoluait à travers divers terrains de la ville. L’inconvénient majeur de ce turn-over était que l’hiver, les stades étaient inondés. C’est la raison pour laquelle la mairie a décidé de construire un stade efficace, et de qualité, en 1912. L’inauguration officielle se déroula le 15 octobre à l’occasion d’un match de gala face au Racing Club de France. Le maire de l’époque, Jean Jeanvier, donna le coup d’envoi de la rencontre devant 3 000 personnes. C’est ainsi que démarra l’histoire de ce lieu…

Stade de la route de lorient 1912

La première tribune en bois lors de l’inauguration en 1912

Par la suite, pendant une vingtaine d’années, le petit stade champêtre connaitra quelques légères modifications: construction de gradins, mise en place de vestiaires… Pendant la seconde guerre mondiale, l’antre de 12 000 places servira aux troupes américaines, et ne retrouvera son rôle d’enceinte sportive qu’en 1944. Après cet interlude regrettable, les spectateurs seront de plus en plus en plus nombreux à se rendre aux évnènements sportifs. Le stade verra en 1952 plus de 20 000 personnes débarquer: une première dans l’histoire du lieu. Pendant une dizaine d’années, les tribunes seront reconstruites en béton armé. L’affluence record de l’époque est de l’ordre de 28 148 visiteurs en 1965 à l’occasion d’une rencontre entre le vainqueur de la Coupe de France, le Stade Rennais, et le champion de France en titre, le FC Nantes.

Au début des années 1970, fort de ses bons résultats (vainqueurs de la Coupe de France 1965 et 1971), le club envisage de porter la capacité du stade à 30 000 places. Cependant, ce projet fut annulé pour des raisons économiques, ainsi que pour des raisons sportives (les résultats ne sont plus au rendez-vous). Rennes descendra en deuxième division en 1974. Après avoir été proche de la faillite 5 ans plus tôt, le club retrouve l’élite du championnat de France en 1983. Le projet d’agrandissement revient sur le tapis, mais sera vite écarté dans la mesure où le club fait l’ascenseur entre la première et la seconde division.  En 1986, après une deuxième saison parmi l’élite, le club décide de refaire ses tribunes. Après avoir rénové la première tribune, le club est à nouveau relégué, ce qui mit en stand-by les 3 autres tribunes.

La mairie refusant d’effectuer de trop importants travaux, le Stade de la Route de Lorient n’accueillera pas de rencontres lors de la Coupe du Monde de 1998. Cependant, un an plus tard, le club breton entama un travail de rénovations des tribunes prévu pour 5 ans. C’est en 2004 que le stade rénové fut inauguré.  À cette occasion, l’équipe de France affronta la Bosnie. Cette première rencontre de l’ère Domenech se termina sur un score d’un but partout, avec un but de Peguy Luyindula, son seul en sélection nationale.

Un temps candidat à la tenue de match pour l’EURO 2016 qui se tiendra en France, le projet rennais fut retiré par la municipalité au motif d’une trop grande incertitude quant au soutien financier de l’État.

Maillot porté à domicile par le Stade Rennais
Maillot domicile 2016 - 2017 porté par le Stade Rennais

Source : Footpack.fr

Matchs de légende au Stade de la Route de Lorient

En 1971, le Stade de la Route de Lorient, avait une configuration vraiment atypique. Le club breton reçu le 1er juin de cette même année l’Olympique de Marseille de Josip Skoblar à l’occasion de la demi-finale de la Coupe de France. Hormis la victoire des locaux aux tirs au but, on retiendra la qualification du club à l’issue des matchs aller-retour. Après la défaite 1-0 au Vélodrome, Rennes remporta le match retour 2-1 devant un engouement populaire mémorable.

Alain Cosnard, ancien joueur rennais entre 1968 et 1975 déclara à l’issue de la rencontre :

Le match retour à Rennes fut exceptionnel. Les gens étaient dans les peupliers, sur les pylônes et sur les toits des tribunes, c’était vraiment extraordinaire.

Le second match de légende que tout bon supporter rennais aime se remémorer se passe en 2005. Après 34 d’absence de la compétition, le stade rennais retrouve la Coupe de l’UEFA. Nous sommes le 15 septembre lorsque les rouge et noir reçoivent Osasuna dans le cadre des matchs qualificatifs. Il aura suffit de 27 minutes au club breton pour prendre l’avantage. Sur un bon service de Monterrubio, Alexander Frei fit trembler les filets espagnols. Le Stade de la Route de Lorient est debout. Malheureusement, les hommes de Laszlo Bölöni subirent l’égalisation par Savo Milosevic au retour des vestiaires. Mais ce soir là, c’était la soirée du SRFC. Le buteur suisse Alexander Frei profita d’un nouvel excellent service d’Olivier Monterrubio pour inscrire un doublé à un quart d’heure du terme. Et comme si cela ne suffisait pas, Hadji y alla de son but pour clôturer la grosse performance rennaise. Score final 3-1. Grâce à ce match complet, Rennes s’est déplacé sereinement au match retour, pour décrocher un match nul et par la même occasion sa qualification pour la phase suivante.

Anecdote de l’enceinte

Anecdote pour certain, problème existentiel pour d’autres: le nom de l’actuelle antre du club de foot fait jaser. Et pour cause, le stade s’appelle « Stade de la Route de Lorient ». Autant dire que porter le nom de ville voisine ne plait pas à tout le monde. En 2009, le club a pour projet de renommer l’endroit « Fortuneo Stadium » pour 5 ans et contre 30 millions d’euros. Cette idée ne vit jamais le jour suite à de nombreuses protestations de politiques et de supporters. Plus récemment, fin 2012, le président Frédéric de Saint-Sernin évoqua l’hypothèse de rennomer l’enceinte « Stade de la Bretagne ».

Le débat public est remis sur la table avec les supporters. Ceux-ci purent proposer des idées de nom pour le stade. Si « Stade de l’hermine » fut apprécié par un grand nombre, quelques supporters ont proposé de manière humoristique de le rebaptiser « stade des chèvres en short »,  « Stade Galette Saucisse » ou « stade où on chante à partir du 3ème but sinon la flemme ». Le Stade de la Route de Lorient sera-t-il bientôt renommé ? Affaire à suivre…

Inscription Parions Sport
Maxime David257 Articles

Tel Obélix, je suis tombé dans le monde du foot étant petit. Mon club de cœur est et restera le FC Nantes. Quand je ne rédige pas pour Wallabet, je fais enrager mes adversaires sur FIFA avec douceur et légèreté.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.