Stade Gaston-Gérard

Projet du nouveau stade Gaston-Gérard
Inscription Parions Sport

Le Parc des Sports Gaston-Gérard est l’enceinte sportive dans laquelle évolue le club du Dijon Football Côte-d’Or (DGCO). Il fait partie des 20 stades de la Ligue 1. Implanté dans le quartier Montmuzard, à l’est de la ville, le stade Gaston-Gérard compte quatre tribunes : Honneur, Caisse d’Epargne, Dijon Céréales, et Rougeot.

Informations complémentaires
Club résident Dijon FCO
Adresse Place Gaston-Gérard, 21000 Dijon
Capacité 10578 places
Record d’affluence 18 869 spectateurs
Inauguration du stade 1934
Président Olivier Delcourt
Billeterie Acheter mes billets

Historique du stade

Sous l’impulsion du député-maire de Dijon, Gaston Gérard, le projet de stade omnisport se concrétise en 1934. L’inauguration se déroule sur 3 jours (19-20-21 mai), en présence du président de la République, Albert Lebrun, et attire 100 000 personnes. Disposant de 10 000 places, le Parc municipal des sports est destiné à accueillir de nombreuses disciplines : football, rugby, athlétisme.

Le 5 mars 1960, le stade obtient son record d’affluence (15 869 spectateurs) lors du match opposant le grand Reims à Alès, en 1/8ème de finale de la Coupe de France (3-1). L’enceinte prend le nom de Gaston-Gérard en 1969, suite au décès du député-maire. Le stade dispose alors d’une capacité de 8 000 places. En 1974, l’éclairage est installé avec la montée du Cercle Sportif Laïque Dijonnais en National. À la fin des années 1980, période où le club grimpe en 2ème division, l’ancienne tribune Marathon est équipée d’un toit (1988), et des loges sont construites en tribune Ouest (1990).

Avec la naissance du DFCO (1998), le stade apparaît trop vétuste. En 2007, un projet imaginé par l’atelier d’architecture Michel Rémon est approuvé. Les tribunes sont uniformes, et raccordées au niveau des angles. Un anneau de gradin court autour de l’ensemble du terrain, avec des loges situées sous la toiture. La piste d’athlétisme disparaît, alors que la tribune nord « Dijon Céréales » (5 417 places) est inaugurée le 29 mai 2009. Le virage sud en béton est totalement détruit, laissant place à la tribune « Rougeot » couverte (5 384 places), inaugurée le 29 octobre 2010. La capacité du stade est alors de 16 098 places assises.

Tribune Est du Stade Gaston-Gérard - Dijon FCO

Le projet de rénovation de la tribune Est – © www.echodescommunes.fr

En décembre 2015, les travaux de construction de la tribune Est sont lancés. Cette tribune « Caisse d’Epargne » présentera 5 212 places assises, et intégrera une salle de réception, la boutique et les bureaux du DFCO. À la livraison prévue pour 2017, le stade affichera 19 600 places assises.

Maillot porté à domicile par le Dijon Football Côte-d’Or
Maillot domicile 2016 - 2017 porté par le Dijon FCO

Source : Footpack.fr

Match de légende au stade Gaston-Gérard

Prenons la direction du stade Gaston-Gérard, le 26 octobre 2011, où le DFCO affrontait en 1/8ème de finale de la Coupe de la Ligue, le Paris Saint-Germain, version qatari. Le dimanche précédent, Dijon s’était incliné en championnat, au Parc des Princes, sur un doublé de Néné (0-2).

Les deux entraîneurs, Patrice Carteron et Antoine Kambouaré, remanièrent largement leur effectif, ce qui n’empêche pas les Parisiens de bien rentrer dans la partie. D’un somptueux coup franc, Bahebek envoyait le ballon nettoyer la lucarne droite de Tchagouni, le portier bourguignon (16ème). Quatre minutes plus tard, Jérémy Ménez faisait un festival côté droit, et centrait au cœur de la surface pour Erding, qui ne ratait pas l’offrande (20ème).

Dijon paraissait totalement dépassé jusqu’à ce centre anodin de Mandanne, sur lequel Lugano ceinturait ostensiblement l’avant-centre Jovial dans la surface de réparation. D’un contre-pied imparable, Sankharé trompait Douchez (30ème). Le PSG vacillait définitivement deux minutes plus tard, quand Jovial repiquait dans l’axe et servait Berenguer, qui égalisait d’une frappe croisée, sous les yeux médusés d’une défense apathique (32ème).

La seconde mi-temps voyait Dijon obtenir un nouveau penalty, consécutivement à une main de Camara dans sa surface. Parti du bon côté, Douchez ne pouvait que constater les dégâts sur le tir de Jovial (61ème). La dernière demi-heure se transforma alors en siège des buts gardés par Tchagouni. Le PSG, malchanceux, trouvait la barre à deux reprises, par Bahebek, encore sur coup-franc, puis par Gameiro, pourtant parfaitement servi par Ménez. La joie de Patrice Carteron et du public au coup de sifflet final étaient à la hauteur de l’exploit dijonnais !

Les plus belles anecdotes de l’enceinte

Bob Marley à Dijon ? Et oui, c’était le 4 juin 1980 au stade Gaston-Gérard ! Un an avant son décès, la star du reggae s’y est produit devant 8 000 spectateurs, pour ce qui aura été le premier et le dernier concert en plein air joué dans l’enceinte.

En effet, une pétition signée par une centaine de médecins du CHU et de l’hôpital militaire a mis fin à l’expérience. En cause : les malades, au lieu de se coucher, étaient tous aux fenêtres en train de danser !

D’ailleurs, le concert a bien failli ne pas avoir lieu, la couverture de la scène s’étant effondrée la veille. Les équipes ont alors œuvré jusqu’au dernier moment pour permettre au concert de débuter à l’heure. Pendant ce temps-là, comme il en avait l’habitude, Bob Marley a disputé un petit match de football avec son staff.

Autre moment historique à Gaston-Gérard : le 30ème record du monde du perchiste Sergueï Bubka (6,11 m), établi lors du meeting de Dijon, le 13 juin 1992.

Source Image à la une : www.michelremon.com

Inscription Parions Sport
Victor Lerat247 Articles

Consultant SEO indépendant et webmaster à mes heures perdues, je suis aussi un grand passionné de sports en tout genre. Joueur amateur de football, je supporte l'OL et suis amoureux du jeu Barcelonais.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.