Le profil type du parieur en ligne

Parieurs en ligne : qui sont-ils ?
Inscription Betclic

En 2016, les paris sportifs ont connu une très forte croissance qui s’explique en partie par le calendrier sportif, enrichi de deux compétitions majeures (l’UEFA Euro 2016 et les JO de Rio 2016). Au troisième trimestre 2016, le montant d’enjeux engagés en paris sportifs s‘élève à 448 millions d’euros soit une progression de 50% par rapport au troisième trimestre 2015.

Contrairement aux idées reçues, les parieurs en ligne ne sont pas toujours ceux qu’on imagine. En cette fin de saison 2016, Wallabet.fr a souhaité faire la part belle aux stéréotypes du parieur en ligne.

D’ailleurs, le saviez-vous ?

46,5 % des parieurs en ligne ont un bac + 3

Qui sont les parieurs en ligne en France ?

Il existe trois types de joueur en ligne : les parieurs sportifs, les turfistes et les joueurs de poker. Dans la suite de ce billet, nous essaierons de comparer le gambler avec les deux autres profils qui connaissent des similitudes mais également, de nombreuses différences. Alors qui sont les parieurs en ligne qui exercent leur activité chez des bookmakers agréés par l’ARJEL ?

Infographie profil type parieur en ligne

Principalement des hommes…

En 2016, la tendance se confirme puisque d’après l’étude sociologique de Jean-Pierre Martignoni, publiée en mars de cette même année, 91,6 % des parieurs en ligne sont des hommes. Les femmes, peu engagées dans le milieu des paris sportifs, sont légèrement plus nombreuses à jouer au poker (13,4 %) et représentent une part non négligeable dans le milieu des paris hippiques (26,6 %).

Sexe du parieur en ligne

91,6 % des parieurs en ligne sont des hommes

Le sexe apparaît donc comme une variable très discriminante en matière de jeux en ligne et les plateformes peinent à recruter un public féminin. Il faut dire que les sports féminins sont peu ou mal représentés chez les bookmakers agréés ARJEL. On peut d’ailleurs prendre l’exemple du football féminin où les paris sur la Division 1 (équivalent de la Ligue 1) ne sont toujours pas disponibles en 2016. La Coupe du Monde 2019 approchant, on espère que les bookmakers réagiront rapidement.

Malgré tout, la donne pourrait évoluer car les sites de paris sportifs continuent de bonifier leur image auprès des femmes en améliorant sans cesse leur plateforme. Les bookmakers deviennent plus simples, plus ergonomiques, accessibles à tous et la sécurité et l’anonymat sont beaucoup plus fiables que par le passé. Ces atouts devraient permettre d’augmenter le pourcentage de femmes dans la population des parieurs en ligne dans les années à venir.

Âgés de 26 à 35 ans…

En fonction des jeux d’argent sur Internet (Paris Sportifs, Poker, Turf), le profil et l’âge du joueur sont marqués par de fortes distinctions. Dans l’univers des paris sportifs, les joueurs âgés de 26 à 35 ans représentent 33,5 % des gamblers en France. Les 18 – 25 ans représentent quant à eux, 29,4% du total des parieurs français. Simples et peu engageants, les paris sportifs attirent de jeunes adultes qui souhaitent gagner de l’argent « facilement » sur Internet.

Âge des parieurs en ligne

62,9 % des parieurs sportifs sont âgés de 18 à 35 ans

À titre de comparaison, les 18 – 25 ans dans le domaine des paris hippiques ne sont que 1,3 %. À l’inverse, les turfistes âgés de 56 ans et plus représentent 50,2 % des joueurs. Les parieurs en ligne se situent donc aux antipodes des turfistes lorsque l’on compare la seule métrique de l’âge. Les joueurs de poker plus matures que les gamblers sont souvent des personnes âgées de 26 à 45 ans (une tranche d’âge qui représente 65 % des joueurs de poker en France).

Célibataires et sans enfant…

Les parieurs en ligne, plus jeunes, sont majoritairement célibataires (54,3 %) et sans enfant (58,9 %).

Dans l’univers du poker, l’équilibre est plus marqué entre les joueurs mariés (30,3 %), les joueurs pacsés (15,8 %) et les joueurs célibataires (45,5 %). Du côté du nombres d’enfants, la donne est similaire et ils sont 51,2 % des joueurs de poker à n’avoir aucun enfant, 15,8 % à n’avoir qu’un seul enfant et 22,5 % à comptabiliser 2 enfants dans le foyer familial.

Du côté des turfistes, c’est l’inverse. La plupart des joueurs sont mariés (55,7 %) mais ils sont également plus nombreux à être divorcés (12,6 %). Les parieurs hippiques ont généralement plus d’enfants (48% d’entre eux disposent de 2 et 3 enfants).

Famille & enfants des parieurs en ligne

Les joueurs célibataires jouent souvent sur Internet (principalement aux paris sportifs et au poker) mais rien n’indique qu’ils vivent seuls pour autant. Il est donc difficile de tirer une quelconque interprétation de ces chiffres qui sont liés, avant tout, à l’âge des joueurs. Il en va de même pour la question des enfants qui est à mettre en relation avec l’âge et la situation de famille du joueur.

Disposant d’un très bon niveau d’étude…

Contrairement aux idées reçues et aux stéréotypes, le niveau d’étude des parieurs en ligne est très différent de la population française. Selon l’Insee, la population est non diplômée à 26,2 %. De leur côté, les parieurs en ligne non diplômés ne représentent que 1,1 % des parieurs sportifs français. À l’inverse, ils sont 46,5 % à disposer d’un Bac+3 ou supérieur.

Diplômes & niveau étude parieur en ligne

89,4 % des parieurs sportifs ont au moins le Bac

La distribution des diplômes chez les joueurs de poker est identique à celle des parieurs en ligne. Chez les turfistes, la répartition est beaucoup plus homogène et la part des parieurs hippiques non diplômés représente 6,7 % même s’ils sont 65,5 % à disposer au minimum du baccalauréat.

Le temps des paris à l’aveugle est bel et bien terminé. Aujourd’hui, le parieur français analyse, calcul, consulte, s’informe… Il se rend sur plusieurs plateformes et compare les pronostics proposés par les sites de conseils en paris sportifs. Après et seulement après cette étude exhaustive, le parieur mise sur les matchs qui ont la cote.

Cadres et de professions intellectuelles supérieures…

Là encore, les chiffres peuvent étonner les non connaisseurs. Le pari sportif apparaît avant tout comme un jeu de cadres et de PIS (32,3 %), d’employés (27,8 %) mais également d’inactifs non retraités (18 %). Il en va de même chez les joueurs de poker français.

Il a fort à parier que les joueurs en ligne ont une situation plus aisée (en regard de la population française) qui leur permet de jouer de manière plus régulière chez les bookmakers agréés ARJEL.

Professions des parieurs en ligne

À l’inverse, le profil des turfistes est beaucoup plus « hétéroclite socialement » et les inactifs retraités représentent 33, 4 % des joueurs.

Qui parient en majorité sur le football…

En 2016, le football reste le sport préféré des parieurs français. Ainsi, 58 % des mises générées en paris sportifs sont concentrées sur le football. Le tennis représente 23,66 % des mises engagées sur l’année. Le basketball arrive en troisième position sur cette saison 2016 avec 7,33 % de mises effectuées.

Au premier trimestre 2016, le football, le tennis et le basketball avaient réuni près de 89 % des mises enregistrées chez les différents bookmakers agréés par l’ARJEL.

Du côté du football, les parieurs semblent privilégier les compétitions nationales et/ou incluant des équipes françaises :

  1. UEFA Euro 2016 : 39,0 m€ (mises T3 2016)
  2. Ligue 1 : 32,7 m€
  3. Domino’s Ligue 2 : 10,7 m€
  4. Ligue des Champions : 26,5 m€
  5. Ligue Europa : 16,8 m€
  6. Premier League : 13,2 m€
  7. La Liga : 13,9 m€
  8. Serie A : 6,5 m€
  9. Bundesliga : 5,3 m€
  10. JO de RIO 2016 : 5,8 m€

Mises football paris sportifs - T3 2016

Source : ARJEL

Avec des dépenses mesurées…

Les amateurs de paris sportifs font attention à leur compte en banque. 50 % d’entre eux ne dépensent pas plus de 50 € par mois et 42 % dépensent entre 50 et 200 € par mois.

Finalement, ils ne sont que 8 % à parier plus de 200 € par mois chez des bookmakers en ligne.

Et qui habitent dans le département du…

Paris (75) est le département ayant gagné le plus de comptes joueurs actifs au trimestre 3 2016. Au total, 82 départements français ont une densité de population de parieurs sportifs supérieure à 1,1%. En 2015, à la même époque, seulement 44 départements pouvaient prétendre à cette même densité de parieurs au sein de leur population.

Les quatre autres départements en hausse au trimestre 3 2016 sont évidemment des zones urbaines déjà bien représentées par les parieurs en ligne :

  • Nord : + 9 608 de comptes joueurs actifs (+ 38% par rapport à 2015)
  • Hauts de Seine : + 7 220 (+ 46% par rapport à 2015)
  • Rhône : + 7 083 (+ 40% par rapport à 2015)
  • Bouches-du-Rhône : + 6 422 (+ 37% par rapport à 2015)

Le profil type du parieur en ligne est donc simple à décrire. Il s’agit d’un homme de 36 ans, issu d’une famille aisée. Notre ami parieur a suivi de longues études avant de devenir cadre. Il est célibataire et n’a pas d’enfant. Il mise entre 50  et 100 € en moyenne et sur le football majoritairement.

Et vous, quel type de gambler êtes-vous ?

Sources : 

  • https://wallabet.fr/wp-content/uploads/2016/12/Etude-2016-jeux-argent-internet-JP-Martignoni.pdf
  • http://www.arjel.fr/IMG/pdf/2016T3.pdf
  • http://www.arjel.fr/IMG/pdf/2016T2.pdf
  • http://www.arjel.fr/IMG/pdf/2016T1.pdf
Inscription Unibet
Alban Denis10 Articles

Étudiant à la Web International School, fan de foot et joueur amateur. Je cultive ma passion pour la musique électronique en étant DJ et producteur à mes heures perdues.

1 Commentaire
  • 13 décembre 2016 at 11 h 41 min

    Beau travail, merci !

Contribuer à cet article