Football féminin : quid de la reconnaissance en France ?

Football Féminin
Inscription Parions Sport

Samedi dernier j’étais à un match de Foot, au Mans (MMArena) qui plus est. Toi, le jeune ou le vieux, amateur de foot depuis ta naissance, tu te demande bien à quel match j’ai bien pu aller. Tu cherches et tu te dis :

Non la Ligue 1 est bien terminée, la Ligue des Champions a été remportée par le Real Madrid et la Coupe du Monde commence dans moins d’une semaine… Du coup, en effet, je ne vois pas où tu étais, tu étais où ?

Je me suis invité à la Coupe de France de football féminin. Je n’avais encore jamais eu la chance de voir un match de haut niveau entre deux équipes féminines. D’ailleurs, je n’ai pas vu un match mais plutôt deux matchs. Les U19 de Lyon affrontaient les jeunes du PSG et leurs aînées s’affrontaient également pour une finale OL – PSG qui s’annonçait de toute beauté !

Je vais revenir rapidement sur les deux rencontres dans ce billet et vous offrir mon ressenti sur ce football, malheureusement encore trop méconnu.

On commence par la finale U19

17h30 : c’est le coup d’envoi. Le MMArena sonne creux et peu de journalistes sont présents en zone de presse. J’ai cru un moment que j’avais quelques heures d’avance à mon rendez-vous.

Les jeunes lyonnaises entrent bien dans la partie mais les parisiennes, physiques et rapides, semblent avoir des atouts à faire valoir dans cette rencontre. Rapidement (7′), c’est Mylène Tarrieu qui ouvrait la mise sur une erreur de la défense parisienne. Le public lyonnais commençait déjà à vibrer. Puis à la 28′ c’est Lucie Pingeon qui imitait sa coéquipière et qui marquait le second but côté lyonnais. Les Gones juniors repartaient donc au vestiaire sur le score de 2 – 0.

Au retour de la pause, les lyonnaises sont touchées par leur petit pêché mignon, un mental qui faiblit, une crainte qui s’installe et les U19 de Lyon laissent petit à petit le PSG revenir dans la partie. Dès la 55′ Anissa Lahmari réduisait la marque. Le PSG n’était plus qu’à une longueur de leur adversaire du jour. Ouleye Sarr et Anissa Lahmari ne sont pas loin de mettre ce second but qui aurait surement tout changé mais le score en reste là et les Lyonnaises remportent difficilement cette Coupe de France.

J’ai été étonné par les contacts parfois très rugueux avec notamment un choc terrible en seconde période. J’ai apprécié la technique de certaines joueuses (je n’ai pas le nom de toutes et je m’en excuse mais je peux citer la N°7 parisienne et la N°10 lyonnaise ainsi que la N°9). J’ai reconnu la touche lyonnaise dans le jeu des Gones. J’ai été surpris par la vitesse de Ouleye Sarr, on ne fera pas un 100m ensemble ! Bref, une belle expérience, un beau match, des buts et un seul regret : l’ambiance timide et un public peu nombreux pour assister à cette belle rencontre.

On poursuit avec la finale OL – PSG

La finale des grandes, des pros était un poil plus serrée. En première mi-temps les deux équipes se sont contentées de ne pas se mettre en danger. Les lyonnaises à l’image des plus jeunes, entrent pourtant bien dans cette finale. Si Lotta Schelin n’avait pas manqué l’inratable en première période, les lyonnaises seraient surement reparties avec un petit avantage à la pause. Cela aurait été plutôt mérité d’ailleurs même si sur la fin du premier acte, les parisiennes semblaient plus en forme !

En seconde période les joueuses de la capitale n’auront pas su tenir le rythme. Les Gones et plus particulièrement Dickenmann ouvraient le score d’une superbe frappe enroulée en pleine lucarne. Louisa Nécib est à l’origine de ce but même si Camille Abily passait par là … bref, ça fait 1 – 0 et ce but est un vrai bijou !

Dans la foulée, le PSG s’écroule et Corine Franco double la marque avec une reprise de la tête sur un coup franc signé … Louisa Nécib bien sur !

La fin de match se déroulera sans encombre pour les joueuses de Patrice Lair et Lyon repart une nouvelle fois avec la Coupe de France. Il finit sa carrière d’entraîneur à Lyon en apothéose avec deux titres : championnat & coupe. On ne peut que le féliciter pour tout ce qu’il a apporté au football féminin : bravo Patrice !

J’ai vraiment apprécié ce match intense physiquement et bon techniquement même si j’ai senti une crispation chez les deux équipes avec quelques gestes simples mais ratés. J’ai adoré l’ambiance offerte par les Ultras du PSG qui viennent soutenir les joueuses féminines depuis qu’ils sont exclus du Parc. Malgré quelques chants un peu limites, on sent un vrai public qui sait hausser la voix. Je suis encore une fois tombé amoureux de Louisa Nécib (je vous vois venir mais non je parle bien de football). J’aimerai avoir les stats du match sur le nombre de passes réussies par Louisa et le nombre de ballons perdus, ça doit être impressionnant. Bravo mesdames pour ce joli match en tout cas !

J’aimerai finir avec le petit mot de l’ami Jean Michel Aulas : 

« Je suis très fier de cette nouvelle victoire face à une belle équipe du Paris Saint-Germain. C’est une fin heureuse pour Patrice Lair qui nous quitte ce soir. Je souhaitais aussi féliciter l’équipe féminine des U19 qui a remporté le Challenge National un peu plus tôt, ce qui prouve la qualité du centre de formation de l’Olympique Lyonnais, dont Sonia Bompastor s’occupe. Enfin, il y a encore une bonne nouvelle puisque Gérard Prêcheur prend les rennes de l’équipe féminine pour les trois prochaines années »

Source : http://www.olweb.fr/fr/article/la-reaction-de-jean-michel-aulas-65739.html

Les questions en suspens :

Malheureusement tout n’est pas rose dans cette finale. L’organisation est moyenne. Les journalistes ne sont pas présents. L’invité d’honneur n’est autre que Fabien Bartez (pas top), le public est peu nombreux (6 000 spectateurs). On sent réellement que le football féminin peine à émerger et qu’il y a un fossé d’écart entre le monde masculin et celui des femmes.

J’ai pourtant vu un beau match, des joueuses intelligentes mais qui savent se battre sur le terrain. J’ai vu de beaux gestes et des coups de gueule (coucou Sonia Bompastor). Bref, j’ai vu la même chose que chez les garçons et je me suis largement moins ennuyé que lors de certains matchs de Ligue 1 ou de Ligue 2.

Pourquoi le public n’est pas présent ? Pourquoi les médias ne se pointent-ils pas et pourquoi on ne parle pas de ce sport en France ? Qui a osé faire un joli retour : Téléfoot ? Rien ! Canal+ ? Rien non plus ! Ils sont où les grands médias ? Le football féminin ne fera pas assez d’audience et d’audimat donc on préfère le zapper ? Business is business certes mais quand même… J’ai même entendu deux journalistes dirent : « On a les buts, on a 2, 3 photos, vient on s’en va » d’un air de dire « vient on se fait chier pour rien… ». Si j’avais pu rester plus longtemps en zone mixte je l’aurai fais croyez moi ! Elles ont d’ailleurs l’air beaucoup plus abordables que leurs homologues masculins.

Alors que faire ? Inviter gratuitement les clubs ? Donner l’opportunité à des non connaisseurs de découvrir ce sport sous sa touche féminine ? Si les grands médias s’en tamponnent, pourquoi ne pas inviter plus régulièrement les petits médias, blogs, comptes Twitter comme nous à venir à ces différentes représentations… Des idées, on pourrait en créer, d’ailleurs vous en avez peut-être ? N’hésitez pas à les partager en zone de commentaire, un peu plus bas.

Inscription Parions Sport
Victor Lerat247 Articles

Consultant SEO indépendant et webmaster à mes heures perdues, je suis aussi un grand passionné de sports en tout genre. Joueur amateur de football, je supporte l'OL et suis amoureux du jeu Barcelonais.

5 Commentaires
  • Jordan
    10 juin 2014 at 23 h 16 min

    Bonsoir !

    Bel article qui reflète bien le football féminin en France… A peine dix lignes dans « L’Équipe », une ligne en flash infos sur Infosport+ (groupe Canal+), et rien dans « Téléfoot » pour le doublé de l’Olympique Lyonnais féminin… Alors d’accord, c’est peut-être une chose qui s’est banalisé, surtout depuis qu’elles ont réalisé le triplé Championnat-Coupe De France-Ligue des Champions en 2012, mais quand même… Elles ont remporté cette coupe pour la troisième fois consécutive ! Si cela avait eu lieu chez les hommes, les médias auraient parlé de performance !

    Autre problème : le manque d’investissement des clubs professionnels dans le football féminin. Personnellement, je suis pour faire comme en Allemagne : créer des clubs professionnels exclusivement réservé au football féminin (Francfort et Potsdam l’ont fais en Allemagne par exemple). Tout l’argent du club serait dédié aux femmes. Ce serait beaucoup plus simple que d’attendre que des clubs pros de Ligue 1 ou Ligue 2 investissent…

    J’adore suivre l’équipe de l’OL depuis que j’ai appris l’existence de cette section (en 2010 lorsqu’elles étaient en finale de la Ligue des Champions) et je peux assurer qu’elles sont très abordables et généreuses.

    J’espère que le football féminin sera plus médiatisé à l’avenir, même si je crains qu’il faille attendre un titre du PSG pour que ce soit le cas… Car la plupart des médias aujourd’hui bavent sur le PSG…

    PS : les filles sont surnommés les Fenottes et non les Gones, car Fenotte signifie « compagne du Gone ». 🙂

  • ISABELLE BERNARD
    11 juin 2014 at 10 h 33 min

    Merci pour votre commentaire qui me parait très objectif. effectivement nous en somes pas encore assez médiatisées. N’oublions pas que nous sommes face, aux dieux, du stade soit, mais aux dieux quand même et les dieux n’aiment pas l’ombre.
    Nénamoins il y a du progrès et votre idée d’inviter les blog et comptes twitter est excellente.
    Je suis présidente du club de supporters exclusif de cette équipe féminine. Nous sommes les seuls en France à suivre exclusivement une équipe fméinine alors que nous avons été cfréés il y a 3 ans, c’est dire que le foot féminin n’accroche pas encore assez avec la popula

  • ISABELLE BERNARD
    11 juin 2014 at 10 h 35 min

    population française.
    Si vous pouvez nous donner un coup de main pour reérer les bloggeurs et développer le nombre de nos suiveurs twitteurs qui seront ainsi informés nous sommes preneurs.
    Juste une petite remarque sur le langage lyonnais: les gones se sont les garçons. Le filles on les appelle les fenottes.

  • 11 juin 2014 at 22 h 42 min

    Merci pour ce commentaire et sympa les « Fenottes » je ne connaissais pas 🙂

    Encore merci un commentaire comme on les aime !

  • 11 juin 2014 at 22 h 45 min

    Les « Fenottes » j’adore ce petit nom. Je suis supporter Lyonnais chez les hommes et par conséquence chez les femmes ! Je ne suis pas un ultra, je suis juste passionné par le beau football et du temps de Juni j’aimais cette belle équipe. Aujourd’hui c’est plus complexe car la concurrence se fait aux nombres de billets sur la table dans le foot masculin c’est dommage.

    Du coup le foot féminin me redonne goût au football pro. J’aimerai vous aider à développer ce foot féminin et je cherche des rédacteurs pour développer cette partie. Si vous connaissez des passionnés, n’hésitez pas à m’en faire part. Je vais vous recontacter par email pour en discuter 😉

    A très vite !

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.