J’ai lu pour vous : « Je suis le footballeur masqué »

Notez ce pronostic: 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Aucune note
Loading...
Footballeur masqué
Inscription Betclic

Des livres sur le foot, il en existe des centaines. Parmi tous ces livres, seuls deux critères changent : le thème du livre (un club, une période, une compétition, un joueur…) et l’auteur du livre (un joueur ou ancien joueur, un dirigeant ou ancien dirigeant, un journaliste spécialisé…). Le livre dont je souhaite vous parler aujourd’hui s’intitule : « Je suis le footballeur masqué ». Il s’inspire de son homologue anglais « I am the secret footballer » sorti en 2012, et a été écrit par un joueur de football qui a vécu (ou vit toujours) la réalité du foot professionnel en France. Depuis sa sortie ce jeudi 22 janvier 2015, les internautes mènent l’enquête pour essayer de deviner qui se cache derrière cette plume. Ce qui fait beaucoup rire le principal intéressé.

Parmi la pléiade de noms cités sur la toile, celui d’Édouard Cissé revient avec insistance. Et pour cause, l’auteur révèle dans ce livre une anecdote sur une partie de jeux vidéos étonnamment similaire avec celle racontée par Cissé en février 2012 pour le site rue89…

Un nom réellement important ?

Si bien entendu il est divertissant d’essayer de percer à jour ce mystère, le plus important reste le contenu du livre. Et c’est là qu’a résidé ma plus grande surprise.

Malgré des retours peu flatteurs de la toile concernant cet ouvrage, je me décide de le lire, en ayant beaucoup apprécié la version anglaise, et surtout en étant un amoureux du ballon rond. Et ce fut une belle surprise ! J’ai dévoré d’une traite les 224 pages du livre en 3 heures, ce qui m’a paru plus rapide que certaines rencontres de Ligue 1.

On retrouve dans ce recueil la « vie devenue extraordinaire d’un homme ordinaire » (dixit l’auteur). Tous les thèmes sont abordés sans concession, mais avec un certain recul.

Je suis le footballeur masqué

Un football français frileux où l’argent prédomine

L’auteur indique avoir joué au PSG, à l’OM, à Auxerre, Monaco, Lyon et Lille. Cependant, on apprend dans l’édito que certains pièges ont été tendus afin de préserver l’identité du footballeur masqué. À noter que l’on retrouve principalement des anecdotes sur l’OM, le PSG, Auxerre et Monaco, soit 4 clubs fréquentés par Édouard Cissé…

Quoi qu’il en soit, c’est fort d’une grande expérience du championnat français que le narrateur dénonce les mentalités trop défensives des entraîneurs de Ligue 1 :

«Surtout ne pas perdre, surtout ne pas prendre de but. C’est le mot d’ordre. Leur obsession, c’est plus ne pas prendre de buts qu’aller en marquer.»

Le constat est similaire pour ce qui est des formateurs.

«À la DTN, ce sont des entraîneurs tacticiens. Ils se creusent la tête, ils se masturbent l’esprit pour le jeu. (…) Ils savent ce qu’est la pédagogie, ils savent l’épeler, l’écrire, mais ça s’arrête là».

Du laxisme de Guy Lacombe à l’autoritarisme de Vahid Halilhodzic en passant par un poste inadapté pour Hubert Fournier, l’écrivain raconte comment les footballeurs peuvent dérailler. Ils peuvent péter un plomb sportivement, mais également en dehors des pelouses. Avec l’arrivée en masse de l’argent dans le foot français, les joueurs disposent de plus en plus de moyens financiers. Si une certaine partie de leur salaire est taxé, il est très fréquent de retrouver les joueurs dans des lieux huppés. Et ça le footballeur masqué en est bien conscient.

«Pour des raisons financières évidentes, le joueur de foot moyen reste avec la nana qu’il a connue avant. Il préfère la tromper parce qu’il a les opportunités de le faire. Le joueur de foot profite, va en boîte, sort avec des potes, baise.»

Le joueur de foot baise donc. Avec des « salopes », dixit l’auteur. Oui les mots employés sont crus lorsqu’il s’agit de parler de sexe. Les anecdotes dans ce domaine sont nombreuses. Ça va d’une journaliste emmenée à l’hôtel après une interview télévisée, à un joueur de foot brésilien propriétaire d’une boite de nuit qui importait ses « cousines » en Europe.

Le Footballeur masqué

Pour se permettre de vivre dans le luxe, les footballeurs négocient leur contrat avec les clubs. Et si les joueurs sont autant payés, c’est parce que les clubs acceptent de leur verser autant d’argent.

«Il paraît qu’on ne mérite pas ça. Qu’on est trop payés. Que parfois ça frise l’escroquerie. Mais qui signe le contrat? On oblige le mec à nous filer l’oseille? C’est une négo. On demande, on obtient, ou pas».

Un livre passionnant

Nul doute que cet ouvrage va continuer à faire parler de lui les semaines à venir… Car si les anecdotes et les mots employés sont parfois crus, l’auteur nous propose sa vision du monde du football qu’il a eu largement le temps d’analyser. Certains passages semblent embellis ? Peu importe. Ce livre nous révèle certaines facettes du milieu que l’on ne peut imaginer pas ne faisant pas parti de ce milieu et nous ouvre sur les yeux sur les réalités quotidiennes de notre sport préféré.

Inscription Unibet
Maxime David251 Articles

Tel Obélix, je suis tombé dans le monde du foot étant petit. Mon club de cœur est et restera le FC Nantes. Quand je ne rédige pas pour Wallabet, je fais enrager mes adversaires sur FIFA avec douceur et légèreté.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.