L’Histoire du Football Féminin en France : les dates à retenir !

Notez ce pronostic: 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
20,00 %
Loading...
Inscription Betclic

Le football féminin est en pleine ascension ces dernières années en Europe, notamment en France. Sa popularité récente est due à la question de l’égalité des sexes dans le milieu du sport. Pourtant son histoire est bien plus ancienne que ça. Mais qui connaît réellement son histoire et ses grandes dates ?

Il faut remonter à la fin du XIXe siècle. C’est à cette époque que le football masculin anglais se professionnalise et devient un métier à part entière. Bien que ce soit un sport réservé à la gent masculine, des femmes étaient présentes dans les stades. Pour la plupart, elles remplissent une obligation conjugale et suivent leur mari, mais pour une minorité, elles viennent prendre plaisir à regarder un match. C’est ainsi que certaines femmes s’aventurent dans la pratique du football à la fin du XIXe siècle, au Royaume-Uni et plus particulièrement en Écosse où se déroule le premier match de football féminin le 7 mai 1881. Cette première expérience en appela d’autres, et ce fût un succès. Malheureusement, cela en a révolté beaucoup, et le football féminin en Écosse disparu vite face à une dure répression.

Cette naissance du football féminin, impulsée par des féministes, montre la volonté de certaines femmes de s’affirmer et de changer les mentalités.

Les Anglaises ont été très  inspirées de leurs voisines écossaises. En 1895, on assiste à la naissance de l’équipe de football féminin British Ladies Football Club grâce à Florence Dixie, une aristocrate écossaise féministe et aventureuse. Le club est peu à peu accepté par une partie de la société, et des matchs sont organisés à travers tout le pays rassemblant de nombreux spectateurs. Le premier match officiel du British Ladies Football Club se déroule le 23 mars 1895 au stade Crouch End face à une équipe nord-londonienne, devant un public de 11 000 personnes.

En France, il apparaît un peu plus tardivement, puisque c’est le 30 septembre 1917 que se déroule à Paris le premier match de football féminin français entre deux équipes du Fémina Sport. C’est l’équipe de Thérèse Brulé qui s’impose 2 à 0 face à celle de Suzanne Liébrard. Le Fémina Sport, fondé en 1912, est le club pionner du football féminin en France. Il fait connaître ce sport dans la région parisienne, principalement dans les milieux populaires. Après la Première Guerre Mondiale, le football féminin devient légitime, et les clubs parisiens mettent en place le premier championnat. Cette compétition s’ouvrira aux clubs de province à partir de la saison 1920-1921. Le Championnat de France, mis en place entre 1919 et 1932, fut la première compétition de football féminin.

Femina Sport en 1920 (source : museedusport.com)
Femina Sport en 1920 (source : museedusport.com)

Mais dès le début des années 1920, les instances masculines refusent d’admettre des licenciées féminines, elles doivent alors s’organiser en fédérations et ligues indépendantes des deux côtés de la Manche. En France, la Fédération des Sociétés Féminines Sportives de France (FSFSF), fondée le 18 janvier 1918, va gérer le football féminin en dehors de la FFFA, ancien nom de la FFF. Le Championnat de France féminin s’arrête même en 1933. Le régime de Vichy, alors qu’il était plutôt favorable au sport féminin, « interdit vigoureusement » la pratique en 1941, le football est jugé « nocif pour les femmes ».

Il faudra attendre la fin des années 1960 pour assister au renouveau du football féminin. Les fédérations anglaise, française et allemande reconnaissent officiellement sa pratique en 1969-70. En France, la FFF a permis aux filles de pratiquer le football le 29 mars 1970. À partir de là, le nombre de licenciées augmente rapidement : on en recense 2170 à la FFF pour la saison 1970-71, puis 4900 la saison suivante. Le premier championnat de France a été organisé par la FFF en 1974 – 1975 sous l’impulsion de Dominique Crochu en charge de cette mission.

Au niveau international, la première Coupe d’Europe est organisée en 1969 et est disputée par quatre pays : la France, l’Angleterre, le Danemark et l’Italie. Mais étant donné que le football féminin n’est pas reconnu officiellement par les fédérations internationales, cette compétition est « non-officielle ». De même, la première Coupe du Monde est jouée en juillet 1970, elle est aussi considérée comme « non-officielle ». Mais après de multiples organisations de ce type, l’UEFA, en 1984, et la FIFA, en 1991, reconnaissent qu’il faut mettre en place des compétitions plus officielles pour les femmes, notamment une Coupe du Monde de football féminin et un Championnat d’Europe de football féminin. En France, Marilou Duringer est la première femme élue au Conseil de la FFF en 1984 jusqu’aux années 2010. Elle fût ensuite chef de la délégation de l’Equipe de France jusqu’à la fin de l’année 2012. Sans elle, le football féminin ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Actuellement, Marilou Duringer est présidente du FC Vendenheim, et ce depuis 2013.

En France, le football commence alors à prendre de l’ampleur chez les jeunes filles. En 1991, la première section sport-étude acceptant de jeunes footballeuses est créée et d’autres ont suivi à partir des années 2000 dans le cadre du plan de développement du foot féminin lancé par la Fédération. Et depuis 1998, date de la création du premier Pôle Féminin, de nombreuses joueuses sont formées à la pratique du haut niveau. Mais son évolution reste très lente au début des années 2000.

C’est la Coupe du Monde de 2011 qui a été le déclic. La compétition s’est déroulée en Allemagne où le football féminin est très médiatisé et apprécié. Tous les stades étaient pleins, à chaque match. De plus, aucune autre compétition sportive internationale n’avait lieu cet été-là. C’est ainsi que l’Équipe de France féminine a fait la Une du quotidien sportif français L’Équipe trois fois. Les moyens qui ont été mis en place par la télévision ont permis la mise en valeur de ce sport féminin, à la fois le jeu et la technique des joueuses. Les Françaises, arrivées à la quatrième place, ont été très bien reçues à leur retour en France. Ensuite, qualifiées pour les Jeux Olympiques de 2012, elles ont été très médiatisées, et c’est à ce moment-là que la FFF a négocié des droits de retransmission à la télévision de la D1 Féminine, première division du championnat de football féminin français créée en 1992.

C’est aussi grâce à l’Olympique Lyonnais Féminin que le football s’est considérablement développé ces dernières années. Neuf fois championnes de France consécutives depuis 2007, elles sont sur la bonne voie pour l’être encore cette année, et vainqueurs de la Ligue des Champions en 2011 et 2012, les Lyonnaises ne peuvent pas faire mieux pour la promotion du football féminin dans l’Hexagone.

OL vainqueur de la Ligue des Champions en 2012 (source : lexpress.fr)
OL vainqueur de la Ligue des Champions en 2012 (source : lexpress.fr)

Le 5 février dernier, la Fédération Française de Football a annoncé que les footballeuses étaient désormais 100 000 licenciées. Bien que ce soit encore loin des 250 000 licenciées allemandes, c’est une barre symbolique encourageante pour le développement et la pratique féminine en France.

Éliminées aux tirs au but en quarts de finale du Mondial 2015, au Canada, par l’Allemagne, les Bleues ont aujourd’hui la tête tournée vers les Jeux Olympiques de Rio, et rêvent de leur premier podium. En 2019, la Coupe du Monde sera organisée en France, les Bleues devront alors tout faire pour remporter le titre mondial à domicile.

Affiche de la Coupe du Monde 2019 en France (source : footofeminin.fr)
Affiche de la Coupe du Monde 2019 en France (source : footofeminin.fr)

 

« Les mentalités sont en train de changer, ont changé. Ces résultats encourageants nous confortent pour continuer à progresser » Brigitte Henriques, secrétaire générale de la FFF, chargée du plan de féminisation.

Inscription Unibet
Wallabet479 Articles

Article rédigé par un ancien rédacteur qui ne fait malheureusement plus partie de la Team. Pour des raisons d'optimisation, ces articles sont transférés sur un compte unique au nom de Wallabet. Nous tenons tout de même à remercier le rédacteur qui a rédigé ce billet.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.