Del Piero : Cet homme, cette légende

Del Piero
Inscription Parions Sport

Alessandro Del Piero : Cet homme, cette légende

 

Lorsque les passionnés de football évoquent ces stars du ballon rond qui auront marqué ce sport, les noms qui ressortent restent les grands : Pelé, Zidane, Maradona, Platini, Rivaldo, Ronaldo ou encore Messi et compagnie.. Bien trop oublient « Il Pinturicchio », cet homme qui est l’un des plus grands attaquants qu’ai connu l’histoire du championnat Italien.

Pour commencer, Alessandro Del Piero, dixit « Il Capitano », est né le 9 novembre 1974 (37 ans) dans la province de Trévise, situé dans une bourgade de campagne pauvre à l’extrême est de l’Italie. Fils d’électricien, et de mère au foyer, Alessandro fut très vite passionné par le football, et surtout de la Juventus de Turin, avec qui, il vivra une véritable histoire d’amour.

Déjà tout petit, le futur capitaine emblématique de la « Vieille Dame » passait ses journées à jouer au ballon avec ses amis de la ville de Saccon. Sa famille, assez pauvre à l’époque, vivait dans une petite maison, entourée des champs de vignes. Chose qui changera certainement sa vie, juste derrière leur maison, il y avait un petit terrain de football, qui n’était jamais éclairé. Alessandro et ses amis passaient leurs journées sur ce terrain, à imiter leurs idoles de la Juventus, mais surtout Michel Platini pour Alessandro qui le considérait comme un modèle. Ils voulaient même jouer la nuit, c’est pourquoi, Gino Del Piero, son père électricien a réussi à faire plaisir à son fils. Il a crée un système d’éclairage, rudimentaire certes, avec des ampoules, des cables, il éclairait le terrain avec les phares de sa voiture. Comme le dit bien Alessandro : « Avec mes amis, on ne pouvait rêver mieux. On avait l’impression de jouer la Ligue des champions, avec des matches en nocturne. »

Très peu de gens le savent, mais avant d’être ce grand attaquant, Il Pinturicchio était.. gardien de but. Pourquoi ? Sa mère ne l’autorisait à jouer au foot qu’à condition qu’il soit dans les buts. Elle se disait qu’en étant gardien, il ne serait pas en nage, qu’il ne s’enrhumerait pas. Jusqu’au jours ou son frère Stefano Del Piero est allé lui dire que c’était du « gachi », qu’il fallait le laisser jouer hors des buts. C’est ainsi que commença les débuts d’Alessandro Del Piero en tant qu’attaquant.

Il débute le football à 7 ans, dans le petit club de son village, à l’Union Conegliano San Vendemiano. Il y jouera 6 ans, avant d’entrer dans un club professionnel, à 13 ans, au Calcio Padova, qui était un des grands clubs de sa région. Sa formation de footballeur commenca. Il n’a eu aucun problème à s’intégrer, et à pu épater chaque jours les dirigeants de Padova. C’est donc à seulement 17 ans, 4 ans après son arrivée qu’il fut titularisé. Il y restera 2 ans, avec 14 matchs à son actif pour un seul but. Pas de grosses statistiques, mais une chose était sure, Alessandro disposait d’un potentiel énorme.

Un des émissaires de la Juventus de Turin, Franco Causio a été chargé de le superviser. Il fut vite séduit et bluffé par le talent d’Il Pinturicchio. Tout va alors très vite pour lui, après avoir passé 2 petites saisons en Série B, son club de cœur va lui proposer un contrat. Poussé par l’espoir de sa famille, et de toute sa ville natale, Alessandro débuta en Série A à 19 ans. Il ne lui faudra que 2 matchs pour inscrire son premier but sous ses couleurs favorites du noir et blanc de Turin, et le match suivant, il s’offrira même un triplé.

Ravi de cette découverte, les dirigeants Piemontais, qui disposaient d’un trio magique : R.Baggio, G.Vialli, F.Ravanelli, pouvaient compter sur un 4e homme, ce petit gars au physique de lutin, mais bénéficiant d’une technique hors du commun.

Pour sa deuxième saison sous le maillot de la Juventus de Turin, Alex remportera ses deux premiers trophées, le Scudetto, qui manquait à la Vieille Dame depuis neufs années, et la coupe d’Italie. Premier doublé pour la Juve depuis 34 ans. Del Piero attire déjà les trophées, et ce n’est que le début.. Il aura fallu seulement une saison à Del Piero pour faire partie intégrante de l’équipe. Effectuant plus de 30 matchs par saison, Del Piero était déjà un cadre.

Et encore plus quand R.Baggio quitta la Juve pour le Milan AC. Une place de titulaire offerte par « Il Coniglio bagnato », les dirigeants Turinois ont décidé de miser gros sur Del Piero. Tout s’enchaîne vite pour lui, un succès en Ligue des Champions 2 ans après son arrivée. L’Italie commence vraiment à parler d’Alessandro Del Piero lorsqu’il élimine le Real Madrid en quarts de finale d’un coup franc magique.

De très nombreux supporters deviennent vite de véritables fans d’Il Pinturicchio. Pourquoi ? C’est simple. Il n’est pas très grand (1m73), donc la pointe n’est pas faite pour lui. Il préfère jouer derrière l’attaquant, derrière la pointe. C’est à ce poste ou tout son talent prend forme. Doté d’une qualité de passe et d’une vision de jeu excellente, il trouve facilement ses attaquants. Il peut-être dangereux également de loin, sur coups-francs notamment, ou il deviendra un véritable expert, offrant de nombreux buts inespérés. Donc, un joueur très adroit, techniquement supérieur, qui peut faire la différence à n’importe quel moment, et peu importe la distance. Qui n’aimerait pas avoir un tel joueur dans son équipe ? C’est pourquoi, la Juventus va connaître la « Del Piero Fan Attitude ».

Revenons à sa carrière. Après 3 saison à Turin, Alex est appelé en sélection Nationale pour les qualifications à l’Euro 1996 contre l’Estonie. Il faudra attendre sa 7e sélection avant de le voir marquer, face à la Lituanie.

Pour débuter sa 5e saison, il fêtera déjà son 100e match en Série A, prometteur. Les saisons s’enchaînent, les titres aussi. En 5 ans, il aura remporté 3 Scudetto, 1 Ligue des Champions, 1 Coupe Intercontinentale, 1 Coupe de l’UEFA, 1 coupe d’Italie et 2 Supercoupe. 9 trophées en 5 premières années de football professionnel, pas grand monde peuvent se payer ce luxe.

Les distinctions individuelles également, élu 4e au Ballon d’or pour sa 3e saison, et 2e en 1997, chipé par Ronaldo, lors d’une de ses plus belles saisons. Il marquera 21 buts en 32 matchs de Serie A, et 10 buts en 10 matchs de Ligue des Champions ou il terminera meilleur buteur.

C’est là que Del Piero recevra, de la part du célèbre Giovanni Agnelli, le surnom de « Pinturicchio », qui était un peintre italien de la Renaissance, célèbre pour ses fresques très délicates. Le propriétaire de la Juventus l’a surnommé ainsi car il représentait l’archétype de l’artiste créatif, bordé d’imagination.

Au début de sa 6e saison, il se blessera gravement, le laissant toute la saison hors des terrains, et donc l’éloignant de la Juve et de la Nazionale. Il ne disputera que 17 matchs cette année là. Il se remettra juste avant la Coupe du Monde 98, mais n’ayant pas retrouvé son niveau, il jouera peu. Les Italiens s’inclineront en quarts de finale aux tirs aux buts face à la France.

Après cette blessure, et cette Coupe du Monde, Alex débutera sa 7e saison dans la difficulté. Sur le terrain, mais aussi personnellement, son père décède d’une grave maladie. Lourdement peiné par cette tragédie, Alex saura garder la tête lourde, et à même su se renforcer par cette épreuve. Seulement 2 jours après la tragédie, Del Piero offrira la victoire à son équipe d’un but d’anthologie : Passement de jambe sur un défenseur dans la surface, petit piqué extérieur pour éviter la sortie du gardien.. Au match suivant, une nouvelle fois décisif, il offre la victoire en fin de match face à la Lazio d’un coup franc brossé ou le gardien ne bougera pas d’un sourcil.

Joueur décisif, marquant des buts exceptionnels, et si important, c’est toute l’Italie entière qui devient fan d’Il Pinturicchio, vite devenu le capitaine de cette équipe. Tous ses fans l’appelleront, le légendaire : « Il Capitano ».
En 2000, il effectuera l’EURO 2000. Remplaçant pendant les 2 premiers matchs de poules, il sera titulaire pour le 3e. Il n’en fallait pas plus pour Alex, ou il offrira le but de la victoire.. Encore un. Ils accéderont jusqu’en Finale, mais s’inclineront une nouvelle fois face à la France.

Del Piero n’est plus ce petit enfant de campagne pauvre, mais il est devenu une véritable idole nationale.

Pour sa 8 saison Piémontaise, il inscrira son 100e but de sa carrière. Il rencontrera ensuite l’homme qui deviendra ensuite son meilleur ami, David Trezeguet. A eux 2, les compères s’offriront 40 buts, et s’offriront un nouveau titre de champion d’Italie. Ils remporteront par la suite 2 championnats, et une finale de Ligue des Champions.

Après 10 ans de réussite à la Juventus, l’arrivée de Fabio Capello à la tête de Turin engendrera des moments difficiles pour Alex. Les 2 hommes n’ont pas l’air de s’apprécier, Zlatan Ibrahimovic est Piemontais.. Il Pinturicchio finira par être relégué sur le banc, mais cela ne les empêchera pas de finir champion d’Italie. (qui sera finalement annulé par la suite..)

Certes Il Capitano est sur le banc, mais quand il rentre, il apporte ce qu’il sait faire, il marque. Il entrera définitivement dans l’histoire de la Juventus en dépassant le meilleur buteur de l’histoire du club G.Boniperti (183 buts). Mais au terme de cette saison, la Juventus sera reléguée en Série B suite au scandale du Calciopoli.

En Série B, la Vieille Dame perd des joueurs, mais ses cadres (Del Piero, Buffon, Nedved, Trezeguet, Camoranesi) décident de rester, préférant être fidèle à ce club pas comme les autres. Lors de cette saison, Del Piero finira meilleur buteur du championnat avec 20 buts, et sera nommé au prix Golden Foot, qui élit les 10 meilleurs joueurs de plus de 29 ans.

Après cette saison complète, et ce retour en Serie A. Del Piero disputera la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. Lors des poules, il ne jouera que 40 minutes en tout, pas grand chose pour un joueur si expérimenté. Il marquera le but de la qualification en finale, face au pays hôte, l’Allemagne. Entré en prolongations, il concluera une magnifique contre attaque d’un sublime enroulé en pleine lucarne. Lors de la finale, il rentrera une nouvelle fois en prolongations, et transformera son tir au but, qui contribuera au succès des Italiens pour la victoire.

Tout juste Champion du Monde, les Transalpins auront prit leur revanche sur 1996 et 2000 ou ils avaient butté sur la France à deux reprises. L’Italie est championne du Monde, un rêve d’enfant pour Alessandro Del Piero qui réalisera là son rêve.

Pour son retour en Série A, le nouveau champion du Monde nous proposera l’une de ses meilleures saison, avec 24 buts en 47 matchs, toutes compétitions confondues. Il terminera « Capocannoniere », meilleur buteur de Série A. Il battra également le record de G.Scirea, auteur de 552 apparitions sous le maillot de la Juve.

Alex retrouvera la Ligue des Champions la saison suivante, qui lui réussit plutôt bien. Il offrira plusieurs victoires à son équipe durant cette compétition, un modèle de coup franc face au Zenith, il marquera d’un superbe but d’une frappe plongeante face au Real à Turin. Il sera même applaudit par le public de Santiago Bernabeu quand il cédera sa place, tout juste auteur des 2 buts qui offriront la victoire à la Juve 2-0 en Espagne.

De saisons en saisons, Il Capitano prouve à tout le monde qu’il est véritablement indispensable à l’équipe.

En 2009, il prolongera son contrat avec la Vieille Dame. Au terme de cette saison, il terminera pour la 9e fois meilleur buteur de son équipe. Seul trophée qu’il gagnera ensuite, sera celui du titre de Serie A 2011-2012 lors de sa dernière saison. Il enverra également la Juve en finale de la Coupe d’Italie en marquant le but décisif face au Milan. Finale perdue face au Napoli.

La saison 2011-2012 sera donc la dernière saison d’Il Pinturicchio sous les couleurs Piémontaises. Il célébrera son départ lors de son dernier match face à l’Atalanta, et un nouveau but. Il soulèvera le Scudetto en fin de rencontre.

Après 19 saisons sous les couleurs de son coeur, Il Capitano aura remporté 7 titres de champion d’Italie, 1 Ligue des Champions, 1 Coupe intercontinentale, 1 supercoupe de l’UEFA, 1 Coupe d’Italie, et 4 Supercoupes d’Italie.

Il est devenu le 8e meilleur buteur de l’histoire du championnat d’Italie avec 188 buts, et le meilleur buteur de tous les temps de la Juventus avec 287 buts. Il sera également nommé par la FIFA, le déclarant dans les 100 plus grands joueurs de tous les temps.

Lors de son départ, Alex a tenu a saluer ses coéquipiers et tifosi, via son site internet, et une longue lettre, dont voici un extrait :

« Les joueurs passent, la Juventus reste. Ils restent mes coéquipiers et je leur souhaite le meilleur : je les supporterai toujours. C’est surtout vous les tifosi qui restez, vous êtes la Juventus. Il reste également ce maillot que j’ai aimé et aimerai toujours, ce maillot que j’ai désiré et respecté, sans aucune dérogation. Je suis content que d’autres après moi peuvent l’endosser, aussi et surtout le « 10 » qui, depuis que les noms sont présents sur les maillots bianconeri, a toujours porté le mien. Je suis content pour celui qui l’endossera l’année prochaine, je suis content que quelque part en Italie ou dans le monde quelqu’un rêve de le porter. Et je serais fier qu’il ait envie de revivre mon histoire, comme je l’ai fait avec d’autres champions, d’autres exemples, d’autres légendes. A partir de demain, je ne serai plus un joueur de la Juventus, mais je resterai pour toujours un d’entre vous. »

A l’heure actuelle, Il Pinturicchio ne dispose pas d’autre contrat, il est toujours sans club. D’après ce qu’on a pu voir, il a effectué un match amical pour fêter les 20 ans du championnat Japonais (ou il a d’ailleurs marqué). Tout porte à croire qu’Alessandro s’envolera pour le Japon la saison prochaine. A moins que ..

A noter, il recevra tout de même 2 fois l’ordre du mérite Italien en 2000 et 2006, qui fait de lui, un homme à tout jamais lié à l’histoire Italienne.

Pour terminer, durant sa carrière, Alessandro Del Piero aura disputé 797 matchs, pour 316 buts.

Personne ne pourra oublier ce joueur emblématique qui nous aura fait rêver quand il frappait un coup franc, ou encore ses célébrations si spéciales ou il tirait la langue de toute ses forces tel un félin qui n’aurait pas mangé depuis des lustres.

Mais une chose est sure, Del Piero n’oubliera pas sa Juve, ses supporters non plus, et ce, pour de longues décennies, espérons le..

 

Inscription Parions Sport
Wallabet479 Articles

Article rédigé par un ancien rédacteur qui ne fait malheureusement plus partie de la Team. Pour des raisons d'optimisation, ces articles sont transférés sur un compte unique au nom de Wallabet. Nous tenons tout de même à remercier le rédacteur qui a rédigé ce billet.

Contribuer à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscris-toi pour gagner tes prochains paris sportifs !

Le contenu de nos emails devrait te plaire : paris gratuits, promotions exceptionnelles et conseils du #TeamWallabet pour réussir tes paris sportifs. On te dévoile toutes nos techniques pour que tu puisses parier en ligne l'esprit tranquille !

Ces informations ne sont jamais partagées à un tiers.